Vaporisation d’herbes sèches VS concentrés : notre guide complet

Vaporisation d'herbes sèches vs concentrés

Depuis quelques années, la vaporisation s'est répandue comme nouvelle façon de consommer du cannabis, notamment grâce à ses avantages pour la santé par rapport à la combustion et au tabac. C'est un moyen efficace, plus discret et moins nocif de consommer de l'herbe. Comparée à la fumée d'un joint, la vapeur est plus agréable en bouche et pour les poumons, ne sent pas autant et n’imprègne pas les vêtements. Quant à la défonce, le nerf de la guerre, elle est plus douce et diffuse. Pas d'effet assommant vous laissant dans un état léthargique sur votre canapé, mais une sensation plus agréable de relaxation.

Vous l'aurez compris, la vaporisation de marijane améliore votre expérience à bien des égards. Elle se décline également en plusieurs types. On parle souvent de vaporisation d'herbes sèches, mais vous pouvez aussi vaporiser de la résine et bien sûr des concentrés. Encore peu connus en France, ces extraits de cannabis à forte teneur en cannabinoïdes connaissent un immense succès Outre Atlantique. Si vous n'êtes pas familier avec ce style de vaporisation, cet article est fait pour vous. 

Voyons donc à présent ce que sont la vaporisation de fleurs et concentrés, leurs différences ainsi que leurs avantages et inconvénients.

conservation-de-weed-en-pot
bubble-hash

Vaporisation d'herbes sèches

La weed que l'on fume ou vaporise est la fleur séchée issue de la plante de cannabis. C'est dans la fleur que se trouvent tous les composés essentiels : cannabinoïdes (THC, CBD et bien d'autres encore), terpènes (qui donnent son goût à la fleur) et autres flavonoïdes (qui donnent sa couleur à la fleur).

Pour être vaporisée, la fleur de cannabis ne passe pas par de nombreux processus de transformation comme c'est le cas des concentrés. Après un bon séchage et un curing méticuleux, les têtes sont prêtes à être vaporisées. Il ne vous reste qu'à les broyer finement avec un bon grinder et vous pouvez les mettre dans votre bol de vaporisateur.

Que vous utilisiez un appareil portable ou de salon, les vaporisateurs d'herbes sèches sont généralement dotés de fonctionnalités telles qu'un contrôle précis de la température pour tirer le meilleur de vos herbes. Ils intègrent également un système de chauffage qui varient selon les modèles : par conduction, convection ou hybride (un mélange des deux premiers). Cela a un impact sur l'expérience globale, tout comme le choix des matériaux utilisés, notamment pour l'embout buccal (plastique, verre, etc.). Enfin, certains modèles se distinguent par leur technologie, avec des écran numériques et des applications Smartphone pour les plus sophistiqués d'entre eux.

fumee-de-joint

Zéro combustion

Vaporiser des herbes sèches peut sembler proche de la combustion, mais ce sont deux choses bien différentes. Alors que la combustion (d'un joint par exemple) brûle l'herbe à des températures si élevées qu'elle dégrade les cannabinoïdes, la vaporisation vous permet d'extraire ces cannabinoïdes sans qu'ils perdent leurs propriétés. Vous obtenez ainsi une vapeur moins nocive et plus riche en cannabinoïdes que lorsque vous fumez. En effet, la température nécessaire pour vaporiser les cannabinoïdes est bien inférieure à celle de la combustion, ce qui vous permet d’absorber plus de composés actifs.

Étant donné que la fleur sèche est la plus répandue et ne nécessite pas beaucoup d'expérience pour être correctement utilisée, la plupart des débutants entrent dans le monde de la vaporisation par ce biais. Ceci dit, il faut tout de même quelques connaissances sur les différentes variétés de beuh, les points d’ébullition des différents cannabinoïdes ou encore le type de grind approprié pour tel ou tel vapo ou système de chauffe.

Le choix de la variété est primordial pour obtenir un type d'effet particulier : plus corporel et relaxant avec de l'indica, plus cérébral et euphorisant avec de la sativa, pour faire court. Les ratios de cannabinoïdes sont donc à prendre en compte si vous voulez maximiser votre expérience.

utilisateur de vaporisateurs de cannabis

Pourquoi vous devriez passer à la vaporisation d'herbes sèches

La vaporisation de fleurs sèches est de plus en plus en vogue au détriment de la traditionnelle combustion. Des équipements de vapotage toujours plus avancés apparaissent régulièrement et il y en existe pour tous les goûts. Pourtant, certains préfèrent encore le bon vieux spliff. 

Voici donc 3 raisons pour lesquelles vous devriez passer à la vaporisation :

  • Vous savez ce que vous consommez, contrairement au tabac et ses produits toxiques ou au vapotage d'e-liquides dont vous ne connaissez pas forcément la composition. Avec la vaporisation, il suffit de grinder l'herbe et c'est tout. Vous n'avez pas à vous inquiéter des produits chimiques qu'elle pourrait contenir.
  • Les arômes sont mieux préservés. L'herbe sèche n'a subi aucun traitement qui sépare les cannabinoïdes du reste de la plante, éliminant au passage les terpènes et les flavonoïdes. La vapeur que vous inhalez est riche en cannabinoïdes et en terpènes, restituant parfaitement les arôme de votre herbe.
  • L'effet d'entourage : vaporiser de l'herbe sèche présente l'avantage d'un effet combiné. Contrairement aux concentrés hautement isolés, la fleur sèche contient tous les cannabinoïdes et autres composés qui travaillent en synergie pour maximiser son effet. C'est ce qu'on appelle l'effet d'entourage.

Vaporisation de concentrés

Les concentrés de cannabis sont des extraits de plantes de cannabis hautement transformés. Ces derniers sont raffinés pour obtenir une concentration plus élevée d'un cannabinoïde spécifique, comme le CBD ou le THC. Les concentrés prennent des formes très diverses allant du haschich à l'huile, en passant par la cire ou encore les isolats (cristaux)

Principal inconvénient : le risque de solvants résiduels

Le processus de fabrication des concentrés commence par l'extraction, où les huiles sont séparées du reste de la matière végétale de la plante, le plus souvent chimiquement. Il existe différentes manières d'obtenir des extraits de cannabis. Cela peut être fait en utilisant des presses à chaud ou des solvants comme l'éthanol, le butane ou le propane. Chacune de ces méthodes a ses avantages et ses inconvénients, mais il est bon de savoir que lorsque des solvants sont utilisés, des résidus se retrouvent inévitablement dans le produit final.

technique_dextraction_du_concentre

L'éthanol est le solvant le plus couramment utilisé dans le processus d'extraction. Bien qu'il s'évapore, il ne se disparait jamais complètement, laissant des résidus dans votre concentré. Ceci dit, les solvants résiduels peuvent être éliminés par décarboxylation.

Petite quantité, gros effets

Comme son nom l'indique, un concentré cible un composé précis, le CBD par exemple, pour l'isoler et en faire un produit hautement concentré. Le processus de fabrication des concentrés vise à potentialiser le produit final. Chaque niveau de raffinage vous donne un produit plus pur que son état précédent. Si vous continuez à affiner davantage les huiles de cannabis, vous obtenez des isolats. Un isolat contient un seul cannabinoïde dans sa forme la plus pure. Un isolat de CBD est ainsi beaucoup plus concentré, certains étant composés à 99 % de cannabidiol.

De plus en plus de gens se tournent aujourd'hui vers le cannabis à usage médical, pour traiter une douleur, un état d'anxiété ou favoriser un meilleur sommeil. Le CBD est désormais accepté et reconnu pour ses multiples propriétés thérapeutiques. Les concentrés peuvent alors être un bon moyen de consommer du CBD, avec des doses infimes mais très efficaces.

wax a la cuillere

Cire de CBD à la cuillère

Vaporisation d'herbes sèche ou de concentrés ?

Le choix du produit que vous voulez vaporiser dépend de ce que vous cherchez à obtenir. Voici plusieurs critères à évaluer pour vous aider à choisir entre herbe et concentré :

1. Puissance : Que vous soyez un inconditionnel des herbes sèches ou un amateur de concentrés, vous savez que la puissance compte. C'est même le critère numéro 1 pour bon nombre d'entre nous. Quand il s'agit de puissance, les concentrés gagnent. Contrairement à la fleur sèche qui est brute, les concentrés passent par une série de raffinements qui isolent les composés individuels et les rendent plus concentrés, donc plus forts.

Avec la weed, vous aurez une concentration de THC comprise entre 10 et 25 %, alors que les concentrés peuvent atteindre jusqu'à 80% de THC ! Une toute petite noix d'un de ces extraits peut vous faire partir très loin !

Cependant, vaporiser la fleur signifie que vous consommez tous les composés de la plante. Lorsque tous les terpènes, flavonoïdes et cannabinoïdes travaillent ensemble, vous bénéficiez de l'effet d'entourage. L’interaction entre les différents composés démultiplie l'effet du produit. C'est particulièrement vrai avec le CBD qui n'est pas psychoactif, mais dont les effets relaxants, analgésiques ou anti-inflammatoires se font davantage ressentir dans sa forme Full Spectrum (spectre complet : avec tous les cannabinoïdes et autres composés de la plante) que dans un isolat contenant 90% de cannabidiol. La question de la puissance peut ainsi sembler relative au type de cannabinoïde et d'effet que l'on recherche.

CBD Full Spectrum VS Isolate

2. Pureté : La fabrication des concentrés passe par un long processus de raffinage qui élimine les composés indésirables, les matières végétales ainsi que les autres cannabinoïdes. Un concentré de CBD, comme la cire de CBD, est plus riche en cannabidiol et ne présentent que des quantités négligeables des autres cannabinoïdes. Ainsi, vous savez que vous consommez essentiellement du CBD, voire que du CBD pour les isolats les plus purs.

Vaporiser des fleurs sèches ne vous offre pas la possibilité d'absorber un cannabinoïde précis individuellement. Vous inhalez en même temps tous les composés à différentes concentrations.

3. Goût et arômes : si vous aimez l'arôme naturel de la ganja, vaporiser des fleurs sèches sera votre meilleur choix. Comme la matière végétale n'est pas éliminée, la vapeur que vous obtenez en vaporisant des fleurs est plus riche en terpènes et en flavonoïdes, ce qui donne des arômes plus prononcés. Les parfums fruités, terreux ou floraux qui émanent de l'herbe font partie intégrante de l'expérience, ce que l'on retrouve pas dans les extraits de cannabis.

En effet, les concentrés passent par l'extraction et le raffinage, des processus qui exposent les terpènes à des produits chimiques agressifs et à la chaleur. Étant des composés volatils, les terpènes seront perdus dans le processus. Certains fabricants ajoutent les terpènes de synthèse pour pallier ce manque, mais vous ne retrouverez pas le même goût qu'un arôme naturel.

4. Santé : Nous voulons tous profiter des bienfaits du cannabis avec un minimum de risques pour la santé. Les concentrés étant plus raffinés, la matière végétale qui irrite souvent la gorge est éliminé, ce qui pourrait en faire un choix plus sain pour les voies respiratoires. D'un autre côté, le processus d'extraction expose le concentré à différentes températures, pressions et produits chimiques qui peuvent entrainer la contamination du produit final à diverses substances indésirables. Il est donc difficile de dire si l'un ou l'autre est meilleur pour la santé.

5. Discrétion : La vaporisation des fleurs laisse une très légère odeur derrière elle. Les extraits à vaporiser comme les wax et les crumbles dégagent eux aussi une odeur très fugasse. En revanche, les huiles de cannabis ou l'isolat n'ont pas d'odeur, ce qui les rends particulièrement discret à consommer.

Tampon pour cires et huiles
Tampon a cires dans le bol du Volcanno

Tampons à concentré des Mighty et Volcano de Storz & Bickel

6. Vaporisateurs : Le marché de la vaporisation regorge d'appareils plus ou moins chers, sophistiqués et faciles à utiliser. Bien que le système de vaporisation puisse différer d'un appareil à l'autre, le processus rese le même : soumettre l'herbe ou le concentré à des températures suffisamment élevées pour en extraire les cannabinoïdes et terpènes sans les effets nocifs de la combustion.

Dans la théorie, la plupart des vaporisateurs, haut de gamme ou non, permettent de vaporiser les deux types de produits. Ils disposent tous de tampons à concentré qui permettent de protéger le four lors du processus de vaporisation d'un extrait. Cependant, on constate aussi bien souvent que ces appareils, initialement prévus pour la vaporisation d'herbes sèches uniquement, ne peuvent pas atteindre les températures requises pour vaporiser les concentrés (souvent au-delà de 250-300 °C).

Si votre truc ce sont les concentrés, il peut alors être judicieux d'investir dans un vapo spécialement conçu pour, comme le G Pen Roam par exemple.

Quelles sont les différences entre vaporisateurs à herbes et à concentrés ?

Les vaporisateurs ne sont pas tous fait pareil et fonctionnent différemment selon les modèles et les usages. Voici les principales différences entre les vapos à herbes et ceux à concentrés :

1. Four : Une des principales différences entre les deux types est la chambre de chauffage utilisée pour vaporiser la substance. Dans les vaporisateurs pour herbes sèches, cette chambre ressemble à un petit four, utilisant le chauffage par conduction, convection ou un mélange des deux pour chauffer progressivement les herbes.

Avec un vaporisateur de cire, on utilise de puissantes résistances, un peu comme celles présentent dans les clearomiseurs des e-cigarettes. Ces fours sont souvent moins profonds que ceux des appareils pour herbes sèches, pusiqu'ils sont destinés à accueillir de petites quantités de concentré.

Chambre de chauffe GPen Roam

Four du G Pen Roam, vapo à concentrés

mode-special-concentres-260-degres

Boundless Tera avec température spéciale pour cires

2. Température : Les vaporisateurs de concentrés ont besoin de températures plus élevées pour faire fondre ce dernier, tandis que les vaporisateurs d'herbes sèches peuvent utiliser des réglages de chaleur beaucoup plus bas pour atteindre le même objectif.

3. Batterie : Les vaporisateurs à herbes sèches nécessitent bien souvent plus de puissance car le processus de chauffage des herbes demande beaucoup d'énergie. Le processus de chauffage des concentrés quant à lui moins énergivore. C'est pourquoi la plupart des vapos à cires ont généralement une plus longue autonomie que ceux pour les herbes sèches.

Conclusion

Il est difficile de choisir entre la vaporisation des fleurs et celle des concentrés. Le choix dépend essentiellement de vos préférences et du type d'effet que vous recherchez.

Les fleurs de cannabis vous donnent les saveurs naturelles de la plante sous des formes plus prononcées. Les terpènes et les flavonoïdes sont encore frais et 100% naturels, contrairement aux arômes artificiels qui sont parfois utilisés dans les concentrés. De cette façon, la vaporisation d'herbes sèches vous permet de goûter et profiter pleinement des arômes distincts de telle ou telle variété. Les amateurs de goût devraient donc naturellement se diriger vers la fleur.

Les concentrés vous donnent une substance raffinée avec des taux de cannabinoïdes bien supérieurs à ceux présents dans les fleurs. Au cours du processus de raffinage, les composants indésirables sont éliminés pour garder un pourcentage plus élevé d'un cannabinoïde précis comme le THC ou le CBD. Cela rend les concentrés plus puissants. Cependant, pour les formes les plus pures, vous ne bénéficiez pas de l'effet d'entourage qui peut s'avérer parfois plus efficace, comme c'est le cas avec le CBD. Les extraits de THC étant très difficiles à trouver, il peut être judicieux d'opter pour un modèle polyvalent si vous souhaitez essayer la vaporisation d'extraits de cannabis.

Postes similaires