Le vaporisateur à cannabis, comment l’utiliser et à quelle température ?

Le vaporisateur à cannabis, comment l’utiliser et à quelle température ?

Pour tous ceux qui apprécient cette substance qui fait tant débat, il est désormais possible de profiter d’une autre façon de se détendre grâce aux vaporisateurs à herbe qui permettent de fumer votre cannabis sans tabac.

Que sont les vaporisateurs pour weed? Comment les utiliser ? En quoi est-ce différent du fait de rouler un joint traditionnel avec tabac ? À quelles températures l’utiliser ? Retour sur les secrets d’un appareil qui vous veut du bien…

Les vapos pour cannabis, une autre manière de consommer du cannabis.

Si les fumeurs de tabac ont désormais plus d’options et sont par ailleurs, de plus en plus nombreux à faire le choix de vaporiser leur tabac plutôt que de fumer une cigarette classique, il en est de même pour les consommateurs de cannabis. En effet, en dehors d’un joint classique, que d’autres se plaisent à appeler cigarette magique, cône ou encore stick, il n’est désormais plus nécessaire de brûler votre cannabis et d’ajouter du tabac à celui ci pour en ressentir les effets actifs…

Vous éviterez ici d’inhaler un grand nombre de substances toxiques présentent dans la fumée lors de la combustion comme les goudrons ou le monoxyde de carbone (Par ici pour bien vous dégouter). Désormais, pour consommer du cannabis, vous pouvez faire le choix d’un vaporisateur.

Le Fameux Gpen de Papi Snoop Lion

Le Fameux Gpen de Papi Snoop Lion

Comment fonctionne une vapoteuse cannabis?

un example de vapo stylo

Un example de vapo stylo

Un vaporisateur d’herbe sèche fonctionne à peu près de la même manière qu’un vaporisateur à tabac, par exemple. Les modèles les plus connu sont super portables (les vaporisateurs portables ou stylo) et se présentent sous la forme d’un petit gadget à bec (bien qu’il existe des modèles plus imposants, les vapos de bureau ou salon, pour une utilisation sur prise secteur uniquement).

Le vaporisateur à cannabis permet de réchauffer la substance souhaitée afin d’être en mesure d’en libérer les différents ingrédients actifs par évaporation. En d’autres termes, sans que vous n’ayez à brûler votre herbe ou votre résine de cannabis, vous profitez de ses effets, les plus purs et d’un gout non altéré. Il s’agit en fait de l’évaporation des cannabinoïdes (petits cristaux très collants dans vos têtes de beuh) qui s’évaporent de l’herbe en elle-même qui est portée à « ébullition ». En fumant un joint, les cannabinoïdes ne sont présents qu’à hauteur de 10% dans la fumée que vous inhalez car ils sont généralement perdus dans le processus de chauffe. Le taux est nettement supérieur pour un vaporisateur, puisqu’on est aux alentours de 90%, le tout sans la moindre substance nocive et cancérigène.
Généralement, un vaporisateur de cannabis nécessite un délai d’une à cinq minutes de temps de chauffe de la machine (tout dépend du modèle) pour pouvoir être utilisé, à la température souhaitée. Il existe deux principaux types de chauffe (conduction et convection) sur lesquels nous reviendrons plus tard.

Quelle différence entre fumer ou vaporiser du cannabis ?

Certains consommateurs de cannabis sont de fervents défenseurs de la manière traditionnelle de le fumer, mais à vrai dire, « la cigarette électronique pour herbe » séduit de plus en plus de consommateurs réguliers ou occasionnels soucieux de leur santé, ainsi que des conséquences a moyen long terme.

D’une part, puisqu’il n’y a pas de fumée se dégageant de la combustion de la substance, vous n’êtes pas soumis à de nombreuses substances cancérigènes généralement présentent dans le tabac. De plus, loin de la manière ordinaire de consommer votre beuh ou hasch, vous pouvez grâce à un vapo profiter des effets purs de la substance, non altérée par le tabac notamment. Le vaporisateur à cannabis permet également une plus grande expression des arômes de la substance, un avantage non négligeable, surtout quand vous avez accès a un produit de qualité.

Les fumeurs de clope invétérés et autres habitués des mixs avec tabac pourront trouver le résultat assez surprenant au début voir même « trop doux ». Cela vient principalement de votre addiction à la nicotine qui donne généralement un « kick » beaucoup plus rapide quand vous fumez un joint avec tabac. La temperature de chauffe y joue pour beaucoup aussi et il vous faudra surement un temps d’adaptation au début.

À quelle température faut-il chauffer le cannabis dans un vaporisateur ?
reglez le a la bonne temperature

Attention la plupart des vapos affichent les temperatures en Degrees Fahrenheit !

En s’intéressant aux vaporisateurs de cannabis, il est essentiel de prendre le temps de revenir plus longuement sur les températures de combustion à utiliser pour maximiser votre plaisir.
Dans un premier temps, il est essentiel de préciser que si vous dépassez les températures conseillées pour la vaporisation du cannabis, vous n’en tirerez plus le moindre avantage. En effet, l’herbe va alors se mettre à brûler, se mettant alors à dégager des substances nocives que vous allez ingérer. Ainsi, à une température trop élevée, l’utilisation d’un vaporisateur conduit aux mêmes effets qu’une consommation classique de cannabis, les effets nocifs du tabac en moins…

Si chacun consomme du cannabis pour obtenir des effets différents, dans cette optique chacun chauffera son cannabis à des températures différentes. En effet, bien qu’en règle générale, on recommande de chauffer son herbe à des températures comprises entre 170 et 220°C, certains estime qu’une température approchant les 150°C suffit quand d’autres apprécient davantage l’utilisation d’un vaporisateur si ce dernier fonctionne à une température avoisinant les 220°C.
Cela s’explique de la manière suivante : les effets du cannabis, de l’herbe séchée s’entrevoient dès 140°C. En optant pour une température aux alentours de 150°C vous souhaitez alors ressentir les effets uniquement sur le plan psychique. Par conséquent, plus vous augmentez la température, tout en respectant le seuil critique aux alentours de 210-220C, plus vous approchez d’une tout autre logique de consommation visant à entrevoir les effets sur le plan physique également (Fameuses différences Sativa – Indica).
Attention toutefois, très souvent, les herbes de cannabis contiennent (comme tout végétal) beaucoup d’humidité et brûlent beaucoup moins vite que les herbes totalement sèches. Ainsi, l’humidité est un facteur essentiel à prendre en compte pour le choix de la température de combustion. À titre indicatif, ne dépassez pas le seuil de 140°C pour une herbe sèche, quand vous pourrez aller aux alentours de 220°C pour une herbe humide, toujours en fonction des effets recherchés.

Certaines personnes par ailleurs seront quelque peu gênées par le manque de fumée produite sur des basses températures et auront tendance à utiliser des températures supérieures pour avoir vraiment la sensation du fumeur de cigarettes.
Nous ne pouvons pas, dans cette optique, vous prodiguer de conseils quant à la température vous convenant le mieux. Il revient à chaque utilisateur de vaporisateur de cannabis de faire le test, de commencer par les plus faibles températures pour en augmenter éventuellement, si le besoin est ressenti. Par ailleurs, la grande majorité des vaporisateurs de cannabis sont conçus de sorte à favoriser une prise en main simple. Il vous suffira généralement d’appuyer sur un simple bouton pour augmenter la température de combustion de l’herbe.

La facon dont vous preparez votre bol aura aussi une grosse influence sur le resultat final !

Les questions les plus fréquentes

bien remplir la chambre de substance– Est-ce légal d’utiliser des vaporisateurs de cannabis ?
Bien qu’il s’agisse d’une tout autre manière de consommer du cannabis, vous consommez une substance illégale.

– Comment dois-je mettre l’herbe de cannabis dans mon vaporisateur ?
Pour que les substances contenues dans l’herbe s’expriment pleinement le mieux est de hacher finement votre herbe avant de l’insérer dans le compartiment du vaporisateur. Utilisez un grinder prévu à cet effet et disponible dans toutes les bonnes boutiques !

– Pourquoi j’ai des quintes de toux avec mon vaporisateur ?
Cela est en grande partie du, de manière certaine, à la qualité de l’herbe que vous consommez. En effet, le vaporisateur permet d’éviter les substances cancérigènes, le goudron notamment, présent dans la fumée d’un joint (qui brûle à plus de 400°c) mais n’influent pas sur la qualité de votre herbe. Si vous toussez, c’est certainement que cette dernière contient des composés nocifs, peu naturels ou que vous vaporisez a de trop fortes températures.

Le vaporisateur à cannabis, comment l’utiliser et à quelle température ?
5 (100%) 1 vote

Related posts

Guide d’utilisation (ou de réutilisation) de vos herbes déjà vapotées

Guide d’utilisation (ou de réutilisation) de vos herbes déjà vapotées


Guide d’utilisation (ou de réutilisation) de vos herbes déjà vapotées

Vaporisateurs pour Cannabis : Conseils pour Bien Preparer Son Mix et Bien Charger Vos Bols

Vaporisateurs pour Cannabis : Conseils pour Bien Preparer Son Mix et Bien Charger Vos Bols


Vaporisateurs pour Cannabis : Conseils pour Bien Preparer Son Mix et Bien Charger Vos Bols

Pourquoi la vaporisation est une solution économique

Pourquoi la vaporisation est une solution économique


Pourquoi la vaporisation est une solution économique