Vaporisateur pour Cannabis – Guide d’Achat, Tests Vidéo et Comparatif pour 2019 !

Amis fumeurs de weed, vous en avez marre de vous réveiller avec les poumons et la poitrine lourde le matin ? Vous crachez des choses inavouables au lever du lit ? Vous n’êtes pas forcément un fumeur de cigarettes, mais n’avez pas encore trouvé d’alternatives sérieuses pour vos “mix” ?

Vous cherchez une façon de fumer plus “saine”, “moins nocive” et “alternative” ?

Les vapoteuses cannabis sont probablement une bonne option si vous souhaitez fumer du cannabis sans tabac !

Le but avoué de notre site est de vous conseiller avant l’achat de votre vapo weed via nos différents guides d’achats, tests et comparatifs. Nous vous aidons ici à choisir le meilleur vaporisateur cannabis du moment par rapport à votre budget et vos attentes.

Comparatif Meilleurs Vaporisateurs Cannabis pour 2019 (mis à jour Mars 2019)

Découvrez notre Code Promo Namaste -15% EXCLUSIF en bas de nos pages tests !Le code n'est plus valable !

Ce classement et comparatif de vaporisateurs est basé sur notre expérience, nos avis et les examens approfondis réalisés par notre équipe !


“Canna Vapos est fier de mettre en avant ce procédé qui offre avant tout à ses utilisateurs un moyen de réduire leur consommation de tabac et permet une meilleure utilisation de la plante pour en extraire ses principes actifs, les fameux cannabinoides.“

Guide d'Achat Vapo Weed en 2019

guide achat vapos weed

Qu'est ce qu'un vaporisateur pour weed ou herbes sèches ?

Définition Wikipedia : "La vaporisation est l'une des six transformations fondamentales de la physique. Il s'agit du passage d'un corps de l'état liquide à l'état gazeux. Il s'agit d'une transition de phase de première espèce. Suivant les conditions de réalisation, elle peut prendre la forme d'une évaporation ou d'une ébullition."

Un inhalateur de cannabis est un appareil qui chauffe gentiment votre herbe, shit, hasch, cire ou vos huiles à une température donnée (sorte de cigarette électronique pour cannabis). Le chauffage, qui se fait le plus souvent dans une chambre prévue à cet effet, facilite l'évaporation des substances psycho-actives contenues dans la plante (CBD, Terpènes...), les maintient en dessous de la température de combustion et évite une dégradation accélérée de ces substances.

Un vapo va permettre de chauffer votre marie-jeanne ou vos plantes médicinales, jusqu’à ce que les fameux micros cristaux appelés trichomes (qui contiennent les cannabinoïdes) s’évaporent dans la chambre prévue à cet effet, sans que la matière végétale n’entre en combustion durant le procédé.

La vapeur délivrée par ce processus de vaporisation est plutôt pure et uniquement constituée de l’arôme des plantes ainsi que des principes pyschoactifs ce qui offre une bien meilleure expérience une fois inhalée. Ici pas de goudrons et autres monoxydes de carbone nocifs et cancérigènes présents dans le tabac lors de l'extraction par exemple !

Le résultat est assez surprenant je dois dire, surtout si vous débutez !

utilisateurs de vaporisateur herbe

Précisions : Si vous avez un profil de fumeur de cigarettes, qui a pour habitude de couper ses joints à la Marlboro Rouge, il y a de grandes chances que vous restiez sceptique quand à l’utilisation d’un vaporisateur de cannabis.

Je m’explique ici :

La majorité des fumeurs de “cônes”, utilisants des cigarettes dans leurs mixs, ne réalisent pas toujours que la nicotine influence grandement le type de “défonce” générée. La nicotine est responsable en grande partie de l’effet de “high” générée pendant les quelques minutes précédent l’inhalation et donne un goût vraiment “fort” à votre fumée. Lorsque vous passez à une utilisation via vaporisateur, il se peut que vous ne ressentiez pas cette sensation de “high” soudaine créée par la nicotine. La plupart des utilisateurs tendent à trouver cette expérience beaucoup trop “douce” pour leur gorge de fumeur invétéré !

La fumée générée par un inhalateur de plantes est plutôt douce et très dense ce qui la rend vraiment très pure en sortie de chambre et via l'embout buccal. La défonce produite lors du vapotage est elle beaucoup plus douce et la balle beaucoup plus lente et cérébrale (tout dépend bien entendu du type de beuh/hasch/huile et de la température utilisée ici). Pour les connaisseurs je comparerais ce type de high à l’effet produit par un cannabis de variété Sativa, considéré plus doux avec un high plus lent et sur la durée, contrairement aux variétés Indica qui ont tendance à vous attaquer le cerveau plus rapidement et de façon plus intense mais moins longtemps sur la durée…

Personnellement, je trouve que fumer via un vapo à tendance à me faire beaucoup plus scotcher si vous voyez ce que je veux dire ;). Tout est une question de température de vaporisation ici !


Pourquoi utiliser un vaporisateur de cannabis en 2019 ?

Les avantages offerts par la vaporisation de cannabis par rapport à la combustion (fumer des joints) sont nombreux. Avant de vous précipiter et d'acheter un vaporisateur pour cannabis, voici les principaux bienfaits de ce mode de consommation :

vaporisation vs combustion

> Vapeur de qualité par opposition à la combustion

La température utilisée sur votre vaporisateur cannabis pour consommer votre ganja est vraiment importante car certains composés présents dans le cannabis, comme le CBD, vont être extraits de façon optimale à certaines températures.

Quand vous fumez un joint, vous faites appel au processus de combustion (déclenché au dessus des 230°C). Cette technique, a tendance à engendrer une fumée lourde et épaisse, souvent très chaude donc potentiellement dangereuse pour les voies respiratoires.

La vaporisation est une approche plus douce et permet d'obtenir une vapeur plus douce et plus savoureuse en sortie.

> Usage récréatif ou médical

Le cannabis est considéré comme une drogue douce dans la majorité des pays Européens. En France, sa possession, son utilisation et sa revente sont fortement interdites conformément à l'article suivant du code de la santé publique.

Malgré ces interdictions, le cannabis est la drogue préférée des Français, plus gros consommateurs Européens. Cette plante est appréciée par des personnes de toutes couches sociales dans le cadre d'un usage récréatif.

L’usage médical ou thérapeutique du cannabis est interdit en France et s’appuie, dans les pays ou celui-ci est autorisé, sur des études et recherches scientifiques faites lors des dernières décennies. Des scientifiques ont découverts que les cannabinoïdes présents dans le chanvre sont des agents psychoactifs activant des neuro-récepteurs présents dans le corps humain comme entre autres l’anandamide. Ces neurotransmetteurs présents dans le cerveau humain jouent sur le bien-être des consommateurs notamment. Depuis 5-10 ans, de nombreux pays au monde autorisent l’usage médical de la plante pour un certain nombre de troubles et symptômes comme les spasmes, les troubles du sommeil ou encore de l'appétit, l'anorexie, l'épilepsie, et bien d'autres…

> La vapeur est moins nocive pour la santé que la fumée provenant de la combustion

Vaporiser et fumer de l'herbe sont deux choses diamétralement différentes. Ici ce qui diffère, c'est la méthode d’extraction des substances présentes dans la plante.

La vaporisation chauffe doucement votre weed et permet d'extraire les principaux cannabinoïdes présents dans vos têtes de beuh. La vapeur extraite lors de ce processus de vaporisation est plus saine que la fumée qui est créée par un système de combustion traditionnel, comme c’est le cas lorsque l’on consomme du cannabis sous forme d’un joint ou bédo, de blunt, de bang, ou même grâce à une pipe.

La combustion des matières végétales est nocive et prouvée comme étant mauvaise pour la santé des consommateurs. Ce mode d'extraction permet malheureusement à de nombreux résidus chimiques – tels que le monoxyde de carbone, le goudron, l’acétone, l’ammoniaque, le cyanure d’hydrogène, et autres toxines présentes dans le tabac – d’être libérés pour la combustion puis ingérés par votre organisme. Les composés chimiques présents dans le tabac sont toxiques et reconnus comme étant hautement cancérigènes !


Quels sont les differents types de vaporisateurs et pour quel usage ?

​A l'origine, le vaporisateur pour herbes ​était une unit​é assez imposante, fixe, destin​ée ​à ​être pos​ée sur une table. C'est ce qu'on appelle les ​mod​èles de salon ou de bureau. Aujourd'hui, ces appareils ne p​èsent qu'une centaine de grammes et peuvent se transporter facilement dans une poche ou un sac.

VAPORISATEURS PORTABLES

Ces modèles d'inhalateurs pour herbes sèches sont les plus répandus et varient grandement en terme de format, de fonctionnement et de prix. Vous pouvez ainsi trouver des modèles extrêmement compacts et légers, avec des fonctionnalités et un contrôle des températures très basique. Ces appareils excèdent rarement les 100 euros. D'un autre côté, il existe de véritables machines de guerre, condensées de technologie, avec écran couleur, système de chauffe intelligent et connection bluetooth avec votre smartphone. Ces modèles constituent évidemment le haut de la gamme et peuvent coûter jusqu'à 350 euros. 

Meilleur vapote weed portative Mighty

Les vapos à main fonctionnent avec une batterie rechargeable via un port USB. Certaines sont amovibles et peuvent donc être remplaçées pour rallonger l'autonomie de l'appareil. Celle-ci se situe généralement entre 40 minutes et 1 heure.

Beaucoup plus demandés et faciles à construire que les modèles fixes, les vapos portatifs ont explosé au cours des dernières années. De nouvelles entreprises se lancent régulièrement sur ce marché en pleine expansion, et des dizaines de nouveaux modèles voient le jour chaque année. Cela rend notre tâche plus difficile car l'offre, déjà vaste, est sans cesse renouvellée. Nous devons nous tenir au courant de toutes les nouveautés pour ne rien manquer. On retrouve toutefois certains best-sellers indéboulonnables qui occupent le haut du tableau depuis plusieurs années, que ce soit le Mighty, le Firefly 2 ou encore le DaVinci IQ

VAPORISATEURS DE SALON

Ces appareils plus volumineux sont destinés à un usage domestique. Ils sont généralement plus coûteux même si il est possible de trouver des modèles au même prix qu'un vapo portable milieu de gamme, comme l'Extreme Q d'Arizer. Les appareils de bureau sont loués pour leur qualité de vapeur souvent supérieurs aux modèles de poche, et certains comme le célèbre Volcano sont mêmes brevetés pour un usage médical. L'inhalation se fait soit par un système de ballon, soit via un tuyau (voir la partie sur les différents systèmes d'acheminement de la vapeur ci-dessous).

Volcano, vaporisateur de table par excellence

VAPORISATEURS STYLO

​Ces mod​èles correspondent ​à une sous-cat​égorie des appareils portatifs et se caract​érisent principalement par leur ​extrême compacit​é et leur forme fine et allong​ée qui rappelle celle d'un stylo. Ils constituent bien souvent l'entr​ée de gamme des vapos portables et sont assez limit​és en terme de fonctionnalit​és.

Inhalateur weed stylo G Pen Slim

Quel type de cannabis utiliser avec un vaporisateur ?
Qu'en est-il des cannabinoïdes ?

definition du cannabis

Le chanvre est une plante connue et utilisée par l'homme depuis des millénaires. Celle-ci est originaire d’Asie et ses fleurs séchées, couramment appelées, cannabis, ganja ou marijuana, sont consommées avant tout pour leurs composés chimiques. Les fameux cannabinoïdes !

De nombreuses sous-espèces sont disponibles (Sativa, Indica, Ruderalis) ainsi que de nombreuses variétés de cannabis : Skunk, Purple Haze, White Widow, Jackherer ou encore Amnesia…

Les cannabinoïdes présents dans les fleurs varient d'une variété de plante à l'autre.

Il existe de nombreux cannabinoïdes connus ou pas de l'homme, qu’ils soient d’origines végétales, endogènes, ou synthétiques. Bien que la recherche ait grandement progressé dans ce domaine au cours des 20 dernières années, notre connaissance de ces cannabinoïdes reste tout de même limitée en 2019 !

Près de 60 cannabinoïdes différents sont actuellement connus. Voici les principaux :

  • Le delta-9-tétrahydrocannabinol , appelé aussi THC ou parfois tetra hydro cannabinol. C'est le composé chimique le plus connu présent dans le cannabis. Il donne à la plante un effet avant tout psychologique et physique et permet de stimuler l’anandamide qui est un récepteur présent dans le cerveau.
  • Le CBD ou Cannabidiol est un composant que l'on trouve plus abondamment dans la ganja et qui fait couler beaucoup d'encre ces derniers temps. 
  • Le cannabigerol ou CBG
  • Le cannabinol ou CBN
  • Le cannabicyclol ou CBL
  • Le cannabichromene ou CBC
  • Le cannabivarol ou CBV
  • Le cannabidivarine ou CBDV
tetrahydrocannabinol molecule thc


Molécule de THC

Comment fonctionne un vaporisateur cannabis ?

Un inhalateur pour herbes est un appareil plutôt simple qui comprend :

  • Une batterie pour alimenter le système
  • Une résistance pour la chauffe, alimentée par la batterie
  • Un thermostat permettant de régler la température de chauffe
  • Une chambre, souvent faite en céramique, verre, métal, où vous déposez votre substance et où le processus de vaporisation prend forme.
  • Une sortie pour récupérer la fumée générée. La fumée peut être récupérée de différentes façons en fonction du type de vapo que vous possédez ! Via un simple tube en plastique, un “bubbler” en verre pour limiter la chauffe sur vos lèvres ou même un sac plastique permettant de collecter la fumée.

​​​Trois systèmes d'acheminement de la vapeur

Il existe plusieurs systèmes permettant de transférer la vapeur de la chambre de chauffe à l'utilisateur :

Tirage direct

(modèle portatif)

embout-buccal-en-verre-flowermate

Le tirage direct est le système le plus courant sur les vaporisateurs de poche et stylos.

Son fonctionnement est très simple : l'embout est fixé au vapo et permet à la vapeur de passer directement de la chambre de chauffage à la bouche de l'utilisateur. Selon le type d'appareil, cet embout peut être amovible ou fixé de façon permanente.

Tuyau

(fixe)

connexion-du-tuyau-sur-le-vaporisateur

Le tuyau est l'un des deux systèmes généralement présents sur les vaporisateurs de salon.

Il se compose d'un connecteur pour le relier a​u four de l'appareil, d'un long tube d'une cinquantaine de centimètres en PVC ou en silicone et d'un embout buccal pour aspirer la vapeur.

​Ballon

(fixe)

ballon-du-volcano

​Le​ système​ de ballon ou de sac est l'alternative au tuyau sur les appareils de salon comme le Volcano ou l'Extreme Q.​

Ce système consiste à relier un ballon équipé d'un connecteur/embout au four de l'appareil, puis à ventiler de l'air à travers le four rempli de weed pour gonfler le ballon avec la vapeur. Une fois entièrement gonflé, il suffit de retirer le sac et d'aspirer la vapeur directement par l'embout.

Reportez vous à notre comparatif plus haut pour trouver un vapo adapté à vos besoins !

Deux types de procédés de vaporisation

Un vaporisateur chauffe de manière douce vos huiles ou résines de cannabis et notamment leurs principes actifs. Les matières solides et liquides se transforment alors en gaz. La vaporisation consiste donc à respirer la vapeur qui se dégage de la chambre de votre appareil.

convection_contre_conduction

CONDUCTION 

Votre plante est ici chauffée via un élément comme une résistance elle-même déjà chaude. La conduction est assez facile à maîtriser car le chauffage du cannabis s'effectue par le contact. C'est comme si l'on mettait à chauffer de l'eau sur une plaque vitrocéramique, une résistance. Le prix de ce type de vaporisateur reste aussi très correct et plus abordable que les vapo à convection.

CONVECTION 

De l’air chaud est projeté sur la plante pour la faire chauffer et ainsi extraire les cannabinoides. Dans le processus de convection, le cannabis reçoit de l'air chaud et vous profitez ainsi des cannabinoïdes prélevés. Les inhalateurs à convection, eux, sont beaucoup plus chers mais aussi considérés plus fiables. Il est cependant difficile de garantir un système 100% convection car la chauffe des composants et du chemin de vapeur entraine souvent de la conduction non souhaitée ! 

temperatures optimales de vaporisation

Deux types de ​fonctionnement pour des usages différents

Outre le syst​ème de chauffage par convection ou conduction, les vaporisateurs (portables) peuvent ​également ​être rang​és dans deux cat​égories selon leur fonctionnement et la mani​ère de vapoter qui en résulte. C'est ce qu'on appelle les appareils de session et à la demande.

VAPORISATEURS DE SESSION

​Cette différentiation session/a la demande se fonde essentiellement sur deux choses : le système de chauffe et le façon d'inhaler la vapeur. On associe généralement la vaporisation de session au chauffage par conduction (parfois avec des vaporisateurs hybrides).

Les ​appareils de session ​mettent plus de temps à ​chauffer et à refroidir. Le bol chauffé par conduction va conserver cette chaleur pendant un long moment, ce qui continuera le processus de vaporisation de vos herbes même après avoir éteint l'appareil. On parle ainsi de session car une fois votre bol rempli, vous devez faire une session complète et le terminer pour éviter de gaspiller votre herbe. Vous ne pouvez pas le couper puis le rallumer​ 5 minutes plus tard sans que votre matériau ne perde de ses cannabinoïdes et terpènes. A vous donc de bien doser ce que vous voulez vaporiser.

Le Mighty (session) VS le Ghost MV1 (a la demande)

Le Ghost MV1, vaporisateur à la demande (à g.) et le Mighty, champion des vapos de session (à d.)

VAPORISATEURS ​SUR DEMANDE

​Les vaporisateurs à la demande sont à convection, mais le chauffage par convection n'est pas toujours synonyme de vaporisation à la demande. La différence avec la vaporisation de session tient ​principalement dans la manière de consommer votre herbe.

Les vapos  sur demande ont des bols de plus petite taille qui chauffent et refroidissent extrêmement vite​, ce qui vous permet d'utiliser votre appareil à de longs intervalles. Le processus de vaporisation s’arrête quasi instantanément, vous offrant la possibilité de vapoter à la demande tout au long de la journée, un peu comme une e-cigarette. ​Cette chaleur contrôlée est idéale pour ceux qui aiment microdoser leur herbe par petits coups et en continu.

Les ​modèles à la demande sont généralement plus difficile à maîtriser et demande un minimum de pratique pour en utiliser le plein potentiel. Ils sont aussi bien souvent plus chers que les autres. Cependant, cela s’équilibre dans la consommation de l'herbe, qui est plus efficace et ​évite tout gaspillage.


Raisons pour lesquelles vous devriez considérer les vapos

C’est une méthode des plus saines ! Les effets sont rapides, contrairement à une ingestion par exemple, et la vapeur/fumée est vraiment saine et propre en sortie de chambre. Vos poumons vous remercieront !

Voici notre top 5 des raisons pour lesquelles vous devriez considérer le passage aux vapos

  • La vaporisation est connue pour pr​éserver le THC beaucoup mieux que la combustion générée via un joint !
  • Il est vraiment facile de consommer en déplacement "on-the-go". Pas toujours facile de se déplacer avec son matos, ses pipes ou autres bongs en verre ! La plupart des vaporisateurs portatifs se glissent facilement dans une poche et sont facilement transportables.
  • Un meilleur goût surtout en basses températures et une vapeur plus savoureuse.
  • Vapoter (sans combustion) permet de conserver les arômes présents dans la plante et offre une sensation beaucoup plus satisfaisante pour le fumeur.
  • Limiter les problèmes respiratoires et réduction des risques.

Bien entendu ici je ne vais pas vous dire que fumer est une bonne chose pour vos poumons et votre appareil respiratoire. Sachez tout de même que si vous souffrez de problèmes respiratoires, plusieurs études ont démontré que vaporiser via un inhalateur cannabis était le meilleur moyen de limiter les symptômes respiratoires

  • ​Solution vraiment économique

Les paquets de cigarettes et les feuilles à rouler consommés lors d'un usage traditionnel représentent par ailleurs un coût important. Vous voulez faire des économies et aussi vous détendre ? Procurez-vous une vapoteuse weed afin de planer de manière optimale ! Les fumeurs invétérés, eux, cherchent souvent une alternative à la cigarette pour se sevrer et choisissent eux aussi un vaporisateur d'herbes.

comparatifs de vaporisateurs


​La solution pour fumer du cannabis sans tabac !

Quel type de vaporisateur utiliser ?

​Vous souhaitez vous détendre ?

Vapotez en toute discrétion en extérieur à l'aide d'un vaporisateur portable ! Il peut être emmené en déplacement et se transporte facilement dans la poche d'un vêtement. Certains packs de vapoteuses weed présents sur le marché en 2019 sont vendus dans un kit comprenant une batterie remplaçable, voire même dans certains cas (Firefly 2) de deux batteries.

Le vaporisateur de salon, lui, ne fonctionne pas sans fil et se branche en permanence sur une prise électrique secteur. Il est conseillé pour une utilisation médicale ou pour des sessions de groupes. Ill offre le plus souvent une meilleure qualité de vapeur que les autres modèles.

Les vaporisateurs de type stylo quant à eux offrent un avantage en matière de portabilité et de taille du produit avant tout.


Peut-on vaporiser du CBD ?

Le CBD, ou cannabidiol, est un des 144 cannabinoïdes actifs présents dans la plante de cannabis, et il est le principal argument du débat autour de l’usage médical de la marijuana dans de nombreux pays au monde. De nombreux chercheurs Canadiens, Américains et Australiens ont déjà prouvé les bienfaits engendrés par son usage et de nombreux sportifs l'utilisent même pour la récupération !

le CBD et sa molécule

Il existe sur le marché des modéles de E-cig (Cigarettes éléctroniques) permettant de vaporiser du cannabidiol comme le fameux Kannavape en utilisant du e-liquide prévu à cet effet.

Au niveau vaporisation, Le CBD s’évapore à environ 200°C, tout comme son cousin le THC, ce qui bien évidemment rend possible la vaporisation sans combustion (souvenez vous la combustion se produit au dessus de 230°C).


Risques liés à cette pratique

Malgré le manque de recherche criant dans le domaine, de nombreux scientifiques considèrent la vaporisation comme l’option la plus “saine”.

Il s’agit quand même de fumée/vapeur donc cette pratique comporte toujours des risques !

La marie-jeanne peut créer une dépendance et générer des effets psychologiques négatifs sur certains utilisateurs.

Certains consommateurs soulèvent, à juste titre, tout un tas de questions quant à l’aspect toxique que peuvent présenter certains matériaux présents dans un vaporisateur herbes sèches comme le plastique utilisé dans la production de certains modèles ou la présence d’additifs en tout genre dans le processus de fabrication de certains vapos de poche.

On ne va pas se mentir ici, vapoter comporte des risques pour votre santé, mais je pense que vous en êtes pleinement conscients si vous êtes sur ce site... Vous devriez être majeur et vacciné comme on dit !

​Contactez notre équipe si vous avez la moindre question.

Canna Vapos