Le cannabis, véritable aide contre l’asthme ?

Le cannabis, véritable aide contre l’asthme ?

Pour commencer, le mieux est de comprendre ce qu'est réellement l'asthme. Cette maladie, inflammatoire et pulmonaire, atteint généralement les bronches et touche 300 millions de personnes dans le monde (dont 4 millions en France). La crise survient lorsqu'il y a une inflammation et un rétrécissement des bronches. Résultat ? La personne asthmatique éprouve des difficultés à respirer car l'air ne circule pas correctement dans les poumons.

Les symptômes de ce trouble respiratoire sont assez parlants :

  • Toux grasse
  • Respiration sifflante
  • Essoufflement soudain
  • Difficultés à respirer

Plusieurs causes à l'asthme sont possibles, parmi lesquelles figurent les réactions allergiques, la pollution environnante, le tabac ou les efforts physiques trop poussés.

Sans traitement ni soin, l'asthme peut causer la mort. Les traitements existants ne guérissent certes pas la maladie en elle-même mais permettent d'éviter qu'elle ne se complique pour la personne malade et qu'elle ne soit fatale.

Le cannabis, remède contre l'asthme ?

​Des études ont été menées pour observer la réaction de personnes ayant déjà fumé du tabac, et à qui l'on a donné de la fumée de cannabis. En effet, depuis un certain temps, le monde médical s'oppose quant à la fiabilité de ce « traitement » pour les patients victimes de crises d'asthme.

​Les résultats de ces études ont démontré que le tétrahydrocannabinol agissait en dilatant les voies respiratoires et en réduisant la toux. En résumé, l'étude affirme que la fumée de cannabis provoque une bronchodilatation, c'est à dire un affaiblissement des muscles autour des bronches, et non une bronchoconstriction (contraction des bronches au niveau des poumons), contrairement à la fumée de cigarette. Par ailleurs, la fumée de cannabis ne provoque pas non de plus de dépression respiratoire centrale.

​​​Les résultats de ces études ont démontré que le tétrahydrocannabinol agissait en dilatant les voies respiratoires et en réduisant la toux. En résumé, l'étude affirme que la fumée de cannabis provoque une bronchodilatation, c'est à dire un affaiblissement des muscles autour des bronches, et non une bronchoconstriction (contraction des bronches au niveau des poumons), contrairement à la fumée de cigarette. Par ailleurs, la fumée de cannabis ne provoque pas non de plus de dépression respiratoire centrale.

​​En 2014, une nouvelle étude va plus loin. Elle prélève du tissu pulmonaire issu des bronches sur 88 personnes asthmatiques. Les chercheurs, par la suite, ont stimulé ce tissu dans un champ électrique afin de générer une contraction. Puis, ils ont administré du THC. La conclusion des chercheurs est celle-ci : par la stimulation du récepteur CB1, le THC permet de réduire les contractions musculaires. Les effets analgésiques et bronchodilatateurs du cannabis ont su prouver leur utilité dans le traitement de l'asthme. En réduisant la pression dans les poumons, et en agissant sur la douleur causée par l'asthme via les cellules nerveuses sensorielles, le cannabis est une aide précieuse pour ces patients. De plus, il réduit l'inflammation des bronches grâces aux propriétés anti-inflammatoires des cannabinoïdes.

Avertissement : ce sont les résultats d'études scientifiques entrant dans un protocole précis et des doses scientifiquement choisies. Cela n'a rien à voir avec la consommation immodérée de « joints » pour soigner l'asthme.

L​a vaporisation pour un effet optimal

La combustion est mauvaise pour les poumons et ne permet pas de profiter des bénéfices du cannabis, en particulier pour des personnes sensibles comme les asthmatiques. Pour des effets réels, et pour prendre soin de votre santé, il faut privilégier la vaporisation ou les edibles (comestibles). Quelques précautions cependant :

  • Ne prendre que de petites doses. De grosses bouffées par dizaine seront tout aussi nocives que la combustion !
  • Basse température de vaporisation à privilégier.

Pour finir, si vous êtes asthmatique, la solution pour vous est surement de ne pas fumer ni vapoter du tout ! Vos poumons vous en remercierons. 

Dans le cas ou vous etes asthmatique et fumeur, la vaporisation peut être une bonne option pour vous.

Le cannabis, véritable aide contre l’asthme ?
3 (60%) 2 votes

Related posts

Le mélange du tabac et du cannabis, bonne ou mauvaise idée ?

Le mélange du tabac et du cannabis, bonne ou mauvaise idée ?


Le mélange du tabac et du cannabis, bonne ou mauvaise idée ?

​D'après le professeur Dautzenberg, le joint, mélange de cannabis et de tabac, est la méthode de consommation préférée des français. Deux options existent : soit les deux sont posés l'un sur l'autre, soit le tabac est mixé au cannabis. Mais nous ne sommes pas les seuls à favoriser cette méthode...

L’avis des médecins sur la vaporisation

L’avis des médecins sur la vaporisation


L’avis des médecins sur la vaporisation

​Qu'est-ce que la vaporisation ? Ce terme désigne l'utilisation d'un vaporisateur, appareil fixe ou mobile, qui permet de chauffer des plantes sèches pour en extraire les principes actifs. Son principal point fort réside dans la possibilité de consommer des plantes sèches et de profiter de leur...

Le lien entre le cannabis et la mémoire

Le lien entre le cannabis et la mémoire


Le lien entre le cannabis et la mémoire