Comment obtenir plus de vapeur avec votre vaporisateur

Article mis à jour le

Comme tout vapoteur de cannabis, vous avez probablement eu des expériences très diverses en matière de vapeur. Il vous est arrivé d’obtenir de gros nuages bien denses mais vous avez aussi sûrement vécu bon nombres de moment où vous n’expiriez quasiment rien.

Si vous avez regardé des vidéos ou des photos sur le Net, vous avez peut être constaté une grosse différence entre ce que les gens arrivaient à obtenir avec leur vapo et ce que vous obteniez, sans trop comprendre pourquoi.​

Nous allons ici essayer de voir ce qu’il est possible de faire pour optimiser la production de vapeur de votre appareil. Vaporiser n’est pas aussi simple que fumer, il y a certaines petites règles à connaître pour maximiser le potentiel de votre appareil et éviter de gaspiller de la bonne beuh.

Avant de commencer, mettons une chose au clair : ne vous attendez pas à avoir de la fumée ou quelque chose d’équivalent avec les vapos, cela n’arrivera pas. Même si certains vaporisateurs de salon peuvent donner l’illusion d’inhaler de la fumée dans les premières bouffées, la vapeur que vous obtiendrez avec la grande majorité des appareils sera beaucoup plus légère. Rien à voir avec une cigarette et autre vapoteuse utilisant des e-liquides conçus pour reproduire cette aspect dense et blanc de la fumée.

​La vapeur des e-liquides est ​beaucoup plus ​épaisse

Maintenant que vous savez à quoi vous attendre, voyons ensemble quels sont les différents moyens qui s’offrent à vous pour obtenir plus de vapeur avec votre vapote.

​1. L’herbe à vaporiser doit être très sèche

​Ce n’est pas pour rien que l’on appelle ces appareils des vaporisateurs pour herbes sèches. C’est la première règle quand on vapote de l’herbe et la différence entre une beuh sèche et une beuh humide se ressentira grandement sur les résultats obtenus. Si votre weed est (trop) humide, voici quelques méthodes pour la faire sécher :

  • ​​Mettez l’herbe dans des pots en verre ouverts
  • Mettez l’herbe dans un pot avec du riz. Le riz est connu pour absorber l’humidité. Pensez à bien retirer tous les grains qui auraient pu se mélanger à votre weed.
  • Mettez l’herbe dans un sac en papier pendant 8 heures environ. Retirez-la et mettez-la dans un sac en plastique pendant 6 heures. Alternez ces méthodes en réduisant le temps d'environ une heure pour chaque sac. Cette méthode permet de maintenir l'humidité de manière égale pendant tout le processus et empêche l'extérieur de la tête de sécher plus vite que le centre.

Méthodes à éviter : Four, four micro-onde et lampe.

Certes ces méthodes fonctionnent mais elles altèrent aussi grandement la qualité de votre beuh. Si vous décidez de la sécher au four, assurez vous de ne pas laisser la weed du même côté plus de 10 minute à très faible température (50°C environ). Pour le séchage à la lampe, enveloppez votre beuh dans un tissu pour ne pas qu’elle soit directement en contact avec la lampe.

2. Broyez votre herbe très fin avec un broyeur

En broyant vos herbes très finement, votre vaporisateur pourra plus facilement les chauffer de manière homogène pour en extraire plus de vapeur et éviter d’en gaspiller. Plus l’appareil peut vaporiser votre herbe sur toute sa surface, plus les nuages seront gros. La consistance idéale pour les vapoteuses à cannabis est celle obtenue avec un bon grinder. Il existe certains modèles conçus spécialement pour moudre la beuh destinée à être vaporisée comme le Kannastor, souvent considéré comme le meilleur broyeur sur le marché.

Lisez notre article sur les meilleurs grinders pour la vaporisation.

kannastor gr8 tr v2

Le Kannastor est parmi les meilleurs broyeurs du marché !

le kannastor et ses 4 pieces

Il offre différentes tailles de tamis pour un grind plus ou moins fin

3. Remplissez bien le four sans le saturer

Il est souvent recommandé de ne pas trop remplir la chambre de chauffage pour une vaporisation uniforme de toute l’herbe mais pour obtenir beaucoup de vapeur il faut aussi beaucoup d’herbe. La quantité maximum varie alors en fonction des vapoteuses et de leur conception. Sur certains vapos avec un tirage d’air limité, il est préférable ne pas trop blinder votre four.

Les modèles où la chambre se trouve sous l’embout buccal comme le Crafty ont un tirage d’air plus faible limité par la distance entre les éléments. Ils fonctionnement souvent mieux quand la chambre n’est pas complètement remplis. Sur les modèles ou la chambre est située à l’opposé de l’embout comme le DaVinci IQ, ce n’est généralement pas un problème.

Lisez ​notre article ​pour apprendre ​à bien remplir son four.

​4. Augmentez la température

La température de vaporisation n’est pas la même selon que vous recherchiez le goût ou de gros nuages de vapeur. Les deux ne vont d’ailleurs pas vraiment de pair, les températures plus basses  étant plutôt recommandées pour mieux sentir les terpènes qui donnent son goût à la weed, alors qu’une température plus élevée vous procurera plus de vapeur.

Voici les plages de température communément admises qui s’appliquent à la plupart des vapos pour cannabis :

​5. Utilisez le bon vaporisateur

Il existent des vapoteuses super discrètes conçus pour être utilisés en public. Fort logiquement ces modèles ne sont généralement pas appropriés pour faire des gros nuages mais produisent plutôt une vapeur légère quasi indétectable.

​​Le Firefly 2 avec chauffage ​à la demande, id​éal pour le go​ût mais pas pour la vapeur

​​Les vapos qui chauffent à la demande comme le Firefly 2 sont parfaits pour une session rapide et préservent au maximum l’herbe et ses arômes. Ils sont conçus pour chauffer très vite et refroidir très vite, idéal pour des petites bouffées mais pas pour obtenir de gros nuages.

De plus, ils ont généralement des chambres de plus petite capacité que les autres vapos, ce qui signifie de plus petit nuages.

Voici 4 vapos portables que nous recommandons pour obtenir une vapeur dense :

Mighty

Crafty

Arizer Solo II

Boundless Tera

boundless tera icone

Par ici pour notre sélection de vaporisateurs portables en 2019 !

​6. Adaptez votre façon d’inhaler

Pour obtenir de gros nuages de vapeur, votre technique de vapotage est aussi importante que le type d’appareil que vous utilisez, et certaines semblent mieux fonctionner que d’autres.

Le meilleur moyen d’obtenir une épaisse vapeur est de prendre de grandes inspirations qui conduisent la vapeur directement dans la gorge et les poumons, puis d’expirer lentement.

Une autre méthode consiste à tirer plusieurs bouffées consécutives sans expirer, puis à inspirer le tout en une fois. Tous les vapos ont une resistance au tirage qui leur est propre, à vous de trouver celui qui vous convient le mieux ici !

​Conclusion

Si vous appliquez les méthodes listées ci-dessus, vous augmenterez grandement vos chances d’obtenir plus de vapeur de votre weed. Ceci étant dit, ne vous attendez pas à de gros nuages sur la durée avec un vapo. Certes les premiers nuages peuvent être assez denses, mais cela diminuera immanquablement après quelques bouffées.

La grande majorité du temps où vous vapotez, vous n’aurez donc pas de gros nuages. Il est donc préférable de se concentrer sur la saveur plutôt que sur la production de nuages. Moins vous aurez d’attente à ce niveau, plus vous percevrez le réel intérêt de la vaporisation et l’apprécierez comme tel.

Comment obtenir plus de vapeur avec votre vaporisateur
4.5 (90.91%) 11 vote[s]

Canna Vapos