Comparatif des Vaporisateurs Portables Mighty et Boundless CFX

Voici un comparatif de deux vaporisateurs très populaires et très proches d’une certaine façon. Je veux parler du Mighty, le célèbre vaporisateur portable du fabricant allemand Storz & Bickel, et du CFX, le vaporisateur phare de Boundless Tech.

Boundless s’est largement inspiré du Mighty dans la conception du CFX, à tel point qu’on le présente souvent comme une version bon marché de l’iconique vapo de Storz & Bickel. Mais si le CFX est si peu cher, peut-on vraiment le comparer au Mighty, qui fait partie du haut de la gamme des vapos portables ? C’est ce que nous allons voir à présent.

Comparatif en vidéo : Mighty VS Boundless CFX

Design et portabilité

Le Mighty est un gros appareil, c’est un vaporisateur portable, mais pas de poche. Il mesure 14 cm de haut pour 8 cm de long et 2 cm de large, et pèse 230g, c’est plutôt un vapo d’intérieur, qu’on laisse chez soi.

Le CFX est un peu plus petit et plus léger puisqu’il mesure 13 cm de haut pour 7 cm de long et 3 cm de large. Il reste difficilement glissable dans une poche, mais est un peu plus facile à transporter du fait qu'il pèse 22 g de moins. Quoiqu’il en soit, si vous cherchez un petit vapo de poche à emmener partout, ces deux modèles ne feront certainement pas l’affaire. Allez plutôt voir du côté des Davinci ou Pax si c’est votre principal critère de sélection.

Comparaison des dimensions et poids des deux appareils :

Mighty

  • 14 cm (L) x 8 cm (l) x 3 cm (h)
  • 230 g

CFX

  • 12,9 cm (L) x 7 cm (l) x 3,2 cm (h)
  • 208g
un appareil assez volumineux
Le CFX de Boundless

Qualité de fabrication

Pour ce qui est des matériaux, le Mighty est fait tout en plastique de qualité médicale (Polymère PEEK) qui, s’il donne un look un peu grossier à l’appareil, a le mérite d’empêcher le vapo de chauffer dans la main comme c’est souvent le cas sur les appareils en aluminium ou en acier. Les stries du plastique jouent également un rôle prépondérant dans la dispersion de la chaleur. L’embout buccal est lui aussi fait de plastique de haute qualité

Dès le premier coup d’oeil, on remarque l’influence du vapo de Storz et Bickel dans la conception du Boundless CFX. On retrouve le tout plastique, de l’embout et du corps de l’appareil, qui est également strié à la manière du Mighty. Le plastique plus léger du CFX ne donne cependant pas la même sensation de robustesse que peut procurer le Mighty. Ce dernier est plus lourd et donne une impression plus haut de gamme que le CFX, ce qui est logique compte tenu de la différence de prix entre les deux.

Embout buccal en plastique
Embout buccal large et plat du CFX

Bol et unité de refroidissement

La ressemblance la plus frappante entre les 2 appareils se trouve surement au niveau de l’unité de refroidissement. On sent clairement l’inspiration du Mighty dans le CFX, avec son unité de refroidissement entièrement démontable, son embout buccal qui pivote a 360 degrés et son large en bol en céramique cerclé d’un joint de protection.

Le bol du CFX est plus profond que celui du Mighty et permet de mettre jusqu’à 0,5 g d’herbes contre 0,3 g pour le Mighty. Dans les 2 cas, cela reste globalement supérieur à la moyenne.

Four du Mighty
Le grand bol du CFX

Utilisation et temps de chauffe

Les deux appareils ont un fonctionnement quasi identiques, avec un bouton de démarrage et des boutons + et -. Du chargement du bol à la mise en marche de l'appareil, en passant par le réglage de la température, l'expérience est a peu de chose près la même.

L’écran OLED du CFX, en couleur et rétroéclairé comme celui du Mighty, est selon nous un plus esthétique, notamment avec sa jauge en demi-cercle. On retrouve les mêmes informations standards sur les 2 modèlesà savoir le niveau de batterie et la température de chauffe, réglable au degré près. Le CFX offre une amplitude de températures légèrement plus grande que le Mighty, allant de 40 à 220°C contre 210°C pour le vapo allemand. Il vous donne également le temps restant avant l'arrêt automatique du vapo, via la seconde jauge en bas à gauche de l'écran, ce que ne propose pas le Mighty.

Ecran LCD couleur
Ecran couleur du CFX

Les deux appareils utilisent un système chauffage hybride, mélange de conduction et de convection. Le Mighty utilise toutefois plus de convection alors que la conduction reste prédominante sur le CFX.

Pour ce qui est du temps de chauffe, sans surprise, le Boundless CFX est beaucoup plus rapide. Le Mighty est certainement le vaporisateur portable avec le plus long temps de chauffe qui existe, puisqu’il lui faut environ 1 minute 30 pour atteindre la température maximum. A contrario, le CFX chauffe extrêmement rapidement puisqu’il peut atteindre les 220°C degrés en 20 secondes environ.

Qualité de vapeur

Concernant la qualité de vapeur, le numero un des vaporisateurs portables est naturellement au dessus. En effet, la vapeur du Mighty est à peu près la meilleure que vous obtiendrez de n'importe quel appareil portatif, et vous pouvez vous attendre à un bon goût à n'importe quelle température.

Le travail d'extraction de la vapeur du four hybride est si bon que vous obtiendrez une vapeur est si bon que vous obtiendrez une vapeur dense et régulière tout au long de la session.

Le Boundless CFX offre aussi une bonne vapeur, dense et aromatique. La quantité de vapeur qu'il peut produire, même à basse température, est très impressionnante. Le goût est souvent meilleur en utilisant les températures basses, et le meilleur compromis quantité de vapeur/aromes se trouve autour de 170-180°C. À cette température, vous obtenez un goût excellent et des nuages beaucoup plus gros que ce que la plupart des vaporisateurs produisent à une température similaire. Je n'aime pas l'utiliser à des températures plus élevées parce que vous perdez beaucoup de saveur et la vapeur peut aussi être âcre pour la gorge.

Les deux vaporisateurs ont un chemin de vapeur entièrement isolé utilisant une quantité non négligeable de plastique. Cependant, le Mighty n’a pas ce goût de plastique, même lors des premières utilisations. À l’inverse, il m’a fallu utiliser le CFX plusieurs fois pour faire disparaitre le goût de plastique.

Batterie

Pas de surprise non plus pour ce qui est de la batterie. Le Mighty l’emporte sur le temps d’utilisation, puisqu’il dispose d’une des plus longues autonomies qui existent. Il peut fonctionner jusqu’à 2h sur une seule batterie, alors que le CFX ne vous durera pas plus d’une heure.

En revanche, le CFX présente un avantage sur le Mighty pour ce qui est du chargement. Les deux appareils disposent d’une prise secteur de chargement. Elle permet de recharger le CFX en seulement 30 minutes, ce qui est extrêmement rapide pour un vapo portable de ce type. En comparaison, le Mighty demande environ 2h pour une charge complète. Avec le CFX, vous avez également la possibilité de recharger par câble USB, ce qui n’est pas possible avec le Mighty.

CFX en charge

Pièces et accessoires

Capsules et outil de remplissage

Capsules et entonnoir pour Mighty

En termes d'accessoires, le Boundless CFX est livré avec le strict minimum, à part peut-être les deux chargeurs. En plus de cela, vous avez un kit de nettoyage, un adaptateur pour concentrés et un mode d'emploi.

Le Mighty, en revanche, est fourni avec de nombreux accessoires, comme tous les appareils Storz & Bickel. Vous avez ainsi un grinder, des capsules pour bol, un accessoire de remplissage du bol ainsi de nombreuses pièces de rechanges pour l’unité de refroidissement.

Enfin, les produits Storz & Bickel sont garantis 2 ans contre 3 pour le CFX.


Mon avis

Pour conclure, je dirai que les deux appareils offrent un excellent rapport qualité-prix, similaire malgré l’écart de prix important qu’il y a entre les deux. Le CFX a de nombreux arguments en sa faveur pour le petit prix qu’il affiche. C’est la meilleure option pour ce qui est de la portabilité, du temps de chauffe et du temps de chargement de la batterie.

Le Mighty de son côté est un des vapos portables les plus chers, mais vous en avez pour votre argent. Il domine le CFX sur presque tous les aspects, de la qualité de vapeur à l’autonomie en passant par la qualité de fabrication et les pièces fournies dans le pack.

Cela dit, ce comparatif est relativement biaisé, car si le CFX a été conçu comme le Mighty, il n’a pas pour vocation à concurrencer directement le numéro un des vapos portatifs. Il faut le prendre pour ce qu’il est vraiment, une version bon marché du Mighty, avec tout ce que cela implique.

À savoir lequel vous correspond le mieux, c’est à vous de déterminer quels sera votre usage, votre fréquence d’utilisation et l’investissement que vous souhaitez faire pour un tel appareil.

Canna Vapos