Fumer du cannabis sans tabac : quelles alternatives ?

Si vous cherchez des façons plus saines de fumer du cannabis, gardez à l'esprit qu'il n'existe aucun moyen totalement sûr de le faire, même avec l’herbe la plus naturelle qui soit. La fumée de cannabis contient la plupart des toxines et des substances cancérigènes qui rendent la fumée du tabac nocive pour la santé.

Il existe toutefois des méthodes qui peuvent être légèrement moins nocives que d'autres et que nous aborderons dans cet article. Avant cela, petit rappel sur les dangers du mélange entre tabac et cannabis. 

Mélanger cannabis et tabac, quels dangers ?

Si nos amis d’Outre-Atlantique fument généralement l’herbe pure, en joint ou en bang, en France comme dans le reste de l’Europe, nous préférons la mélanger à une cigarette. La combustion quelle qu’elle soit est nocives pour les poumons.

Fumer modifie les propriétés d'une substance, formant souvent des composés toxiques et cancérigènes. Dans le cas du cannabis, cela se traduit par des modifications cérébrales dont on pense qu'elles altèrent le fonctionnement cognitif, en particulier chez les adolescents. Les effets nocifs du tabagisme sont eux aussi connus depuis longtemps.

Près de 10 millions de personnes meurent chaque année des suites du tabagisme, principalement de cancers et de maladies cardiovasculaires.

De plus, mélanger du tabac dans un joint augmente considérablement les risques de dépendance. De nombreux consommateurs occasionnels n'ont commencé à fumer des cigarettes que parce qu'ils utilisent du tabac pour leurs joints. Les médecins qui traitent des patients sous cannabis ne sont souvent pas conscients de ce phénomène et ne conseillent pas à leurs patients d'arrêter de fumer - ou du moins de séparer la consommation des deux drogues afin que les effets positifs du cannabis restent intacts.

La triste réalité est que dans la plupart des cas en France, l'association du cannabis et du tabac n'est tout simplement pas discuté. Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons que vous déconseiller la combustion, en particulier si vous mélanger votre weed à du tabac

melange-tabac-et-weed

Fumer du cannabis pur

Non seulement la consommation d'un mélange cannabis-tabac affecte davantage votre santé que la fleur pure, mais elle complique également les efforts visant à évaluer les effets du cannabis lui-même sur la santé.

Le débat sur la légalisation tourne souvent autour des dangers de la "fumette", car presque toutes les études européennes sur le cannabis ne portent pas sur le fait de le fumer pur, mais sur le cannabis mélangé au tabac. Même dans les programmes médicaux, on ne se préoccupe guère de savoir si les patients fument leurs joints purs. Cela signifie que ceux qui consomment du cannabis seul doivent justifier les conséquences d'une substance qui n'a pas grand-chose à voir avec le cannabis.

Même sans tabac, fumer est la forme la plus nocive de toutes les applications médicales du cannabis. Pourtant, d'autres formes de consommation plus saines, comme la vaporisation ou les produits alimentaires au cannabis, semblent se répandre beaucoup plus lentement en France et en Europe. Cela s'explique en partie par le fait que le tabac a longtemps été ancré dans la culture française.

Lorsque le cannabis a gagné en popularité en France, cela a eu une incidence sur la façon dont les gens ont choisi de le consommer. Dans d'autres cultures, où le cannabis fait partie de la vie quotidienne depuis des millénaires, les gens le consomment oralement ou du moins le fument pur.

Enfin et surtout, le cannabis pur agit très différemment d'un mélange cannabis-tabac. Les patients indiquent que l'association de la nicotine et du cannabis peut entraîner un soulagement de la douleur et une relaxation, mais ils notent très souvent la fatigue comme un effet secondaire négatif.

Ceci dit, il n'est pas nécessaire de fumer du cannabis, avec ou sans tabac, pour profiter de ses bienfaits. Il existe d'autres solutions que le combustion, comme l’inhalation avec un vaporisateur par exemple.

La gamme de vaporisateurs au butane Dynavap, en bois et métal

Gamme de vaporisateurs à flamme Dynavap (sans batterie)

La vaporisation : solution sans tabac ni combustion ?

La vaporisation est une alternative à la combustion et à l'usage de tabac. Celle-ci se fait avec un vaporisateur à herbes sèches qui peut se présenter aussi bien sous la forme d'un petit appareil portatif de la taille d'un briquet ou d'une grosse tour que vous posez sur votre table basse.

Un vaporisateur fonctionne selon le processus suivant en 3 étapes :

  • Votre herbe est chauffée dans un petit four à une température inférieure à son point de combustion. Au delà de 220-230°C, la weed commence à brûler et la vapeur laisse place à la fumée.
  • Le vaporisateur convertit ainsi les composés actifs de votre marijuana (cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes) en vapeur (sans fumée donc). Chaque cannabinoïde a une température de vaporisation précise : autour de 155°C pour le THC, 165°C pour le CBD. Idem pour les terpènes et flavonoïdes, respectivement responsables du parfum et de l'aspect de la plante. On peut citer par exemple le Limonène, terpène caractéristique des agrumes et majoritairement présent dans des variétés comme la Lemon Haze, qui a une température de vaporisation autour de 175°C.
  • La vapeur produite passe ensuite dans un embout buccal pour que vous puissiez l'inhaler.

Vous l'aurez compris, la vaporisation se présente comme une alternive à la combustion et à l'usage de tabac. Ses principaux avantages sont :

1. Une moindre exposition aux composés nocifs

Des études ont montré que la vapeur de marijuana contient beaucoup moins de goudron, de substances cancérigènes et d'autres sous-produits toxiques que la fumée.

La combustion de la matière végétale crée une multitude de composés qui sont nocifs pour la santé. En vaporisant, vous réduisez considérablement votre exposition à ces composés. Si vous ajouter à cela la quantité des produits nocifs contenus dans une cigarette, le meilleur choix pour votre santé est vite vu.

Toutefois, cela ne signifie pas que vaporiser de la marijuana est sûr à 100 %. La vaporisation ne réduit pas complètement votre exposition aux composés nocifs. En vaporisant votre herbe, vous serez toujours exposé à une petite fraction des produits toxiques auxquels vous auriez été exposé si vous aviez fumé.

Lorsque vous vaporisez à une température supérieure à 200°C par exemple, vous risquez d'inhaler du benzène et d'autres sous-produits toxiques. C'est moins qu'en fumant, mais toujours plus qu'en maintenant la température en dessous des 200°C.

Ecran couleur du CFX

Température de vaporisation maximum recommandée : 180°C

2. Un meilleur goût

Bien que fumer du cannabis pur ait un bon goût, avec un vaporisateur, les saveurs de votre herbe seront bien mieux préservées. Comme nous l'avons dit, la combustion produit un certain nombre de sous-produits nocifs que la vaporisation tend à réduire, offrant un goût plus pur et plus propre.

De plus, vous avez un contrôle sur votre herbe et ses saveurs grâce au réglage de la température de votre vaporisateur. Vous pouvez ainsi libérer de façon précise tous les cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes de la plante en maintenant la température autour de 180°C.

3. Un effet plus diffus et agréable

Le combustion du tabac et du cannabis engendre une intoxication bien supérieure à la vaporisation d'herbe pure. C'est ce cocktail qui provoque des effets puissants mais aussi souvent très lourds, donnant parfois la sensation de "s'assommer". Perte de lucidité, fatigue, angoisses voire même "bad trip" sont autant de conséquences liées à la combustion de joints au tabac. La vaporisation, parce qu'elle ne brûle pas la matière et n'utilise pas de tabac, vous procurera un effet de détente plus doux et diffus. Une expérience nettement moins agressive et plus agréable selon nous.

A noter également que lors du processus de combustion, la majeure partie des cannabinoïdes est gaspillée puisque les températures sont souvent deux fois supérieurs au point d’ébullition des cannabinoïdes (155°C pour le THC, 165°C pour le CBD). La vaporisation respecte ainsi beaucoup plus la plante et ses composés en libérant nettement plus de cannabinoïdes que la combustion.

4. Moins de dépendance à la cigarette

C'est bien connu, la cigarette développe chez le consommateur une grande dépendance, principalement a cause de la nicotine. Ce compose toxique agit directement sur le système nerveux lorsque l'on inhale de la fumée de cigarette.

Il n'est donc pas rare qu'un fumeur de joints au tabac soit également fumeur de cigarettes. Si vous souhaitez continuer à consommer du cannabis mais désirer vous affranchir de la cigarette et de la dépendance tabagique, la vaporisation peut également vous accompagner dans cette démarche.

5. Pas d'odeur de tabac ni de brûlé

Une chose particulièrement désagréable dans le fait de fumer est l'odeur que cela laisse, que ce soit dans une pièce ou dans les textiles. L'un des avantages de la vapeur est qu'elle se dissipe beaucoup plus vite dans l'air que la fumée de tabac, généralement très tenace.

La fumée persiste pendant des jours dans vos vêtements et vos meubles. Le goudron, qui est un sous-produit de la matière végétale brûlée, adhère aux surfaces et aux tissus. La vaporisation d'herbe produit toujours une odeur, mais elle est nettement inférieure à celle de la fumée et ne reste jamais longtemps.

Conclusion : pour apprécier votre herbe, ne la fumez pas

Vous l'aurez compris, le problème des joints "traditionnels" est à la fois le mode de consommation de la plante, c'est-à-dire la combustion, et l'utilisation d'un poison avéré, le tabac. L'inhalation de la fumée est particulièrement nocive pour la santé et la cause de nombreuses maladies, à commencer par les cancers du poumon et de la gorge. Bien que fumer l'herbe pure soit moins toxique que de la mélanger avec du tabac, cela reste de la matière brûlée avec tout ce que cela comporte de produits nocifs.

De ce fait, la vaporisation s'affirme de plus en plus comme une alternative plus saine mais aussi plus respectueuse de la plante de cannabis. Avec un vaporisateur, vous inhalerez moins de substances toxiques, préserverez mieux les arômes de votre herbe et absorberez une plus grande quantité de cannabinoïdes comme le THC et le CBD. Le tabac a également un coût (de plus en plus élevé), ce qui fait de la vaporisation une alternative également plus économique.

Mis à jour le

Au cours de la dernière décennie, Paul a travaillé comme rédacteur web et directeur de la photographie, à travers le Canada, les États-Unis et l'Asie, couvrant des sujets d'intérêt international et les actualités locales, tout en photographiant des festivals de musique et en interviewant des artistes de tout horizon. Sa passion pour la bonne weed l'a emmené à lancer ce site pour partager ses connaissances en matière de vaporisation !

Canna Vapos
Logo