G Pen Roam : Vaporisateur à Concentrés Haut de Gamme

icone-flacon

Portable

Conduction

Concentrés

Prix élevé

Sorti au printemps 2020, le G Pen Roam est le dernier vapo de Grenco Science, un acteur de longue date dans l’industrie de la vaporisation, qui s’est notamment fait connaître à travers sa collaboration avec Snoop Dogg et son fameux vapo stylo G Pen.

Habituellement, les appareils Grenco Science sont plutôt sur le segment entrée-milieu de gamme avec des prix très abordables. Le G Pen Roam en revanche se définirait plutôt comme un vaporisateur haut de gamme, puisqu’il coûte environ 250 euros à la date de ce test. Cela en fait un des vapos les plus chers que nous ayons testé

Contrairement aux vaporisateurs que nous avons l'habitude de tester à Cannavapos, le Roam ne fonctionne pas avec les herbes sèches mais uniquement avec les concentrés solides (wax, crumble, etc.). L'industrie du CBD étant en plein boom, les concentrés du précieux cannabinoïde sont désormais disponibles chez tous les bons fournisseurs. L'occasion pour nous de tester ce nouveau vaporisateur qui fait grand bruit dans l'industrie !

Nous allons ainsi voir dans ce test ce que vaut le Roam et si son prix élevé est justifié.

Test vidéo du G Pen Roam

Matériel prêté par Vaposhop. N'hésitez pas à nous dire si cela a pu influencer notre test !

Premières impressions et prise en main

Niveau portabilité, on n’est pas vraiment sur un appareil de poche puisqu’il pèse plus de 300 grammes, principalement à cause de sa grosse batterie. C'est plus que le Mighty ou le Ghost MV1, les 2 vapos les plus lourds que nous avions testé jusqu'ici.

Il est également volumineux, mesurant environ 14 cm de long, 5 de large et 2,5 d’épaisseur. 

Vous l’aurez compris le Roam plutôt un appareil d’intérieur, mais il peut facilement être transporté grâce à sa housse.

Sa coque extérieure est faite d’un alliage d’aluminium qui lui confère une certaine robustesse. Bien qu’il génère des températures très élevées, il chauffe très peu dans la main, ce qui est une belle prouesse technique.

Le ROAM est un constitue de plusieurs parties qui peuvent être facilement désassemblées.

Vous avez tout d’abord la partie batterie, avec un port de chargement situé en bas. Elle contient contient également le four, lui-même amovible. Vous pouvez facilement retirer le bol en quartz, au fond duquel se trouve une petite résistance en serpentin. Cet élément de chauffe fonctionne un peu comme un atomiseur de cigarette électronique et permet de chauffer rapidement à des températures très élevées.

C’est également sur cette partie que vous trouvez les boutons d’utilisation ainsi que le petit écran LED, sur lesquels nous reviendrons.

L’autre partie du vapo est constituée de l’embout buccal, fait d’une sorte de caoutchouc semi-rigide, d’un tube en verre et d’une coque de protection. Le tout s’emboite facilement et la prise en main est plutôt ergonomique.

Veillez surtout à bien aligner l’embout dans sa coque de protection, en rentrant la petite languette dans le trou de l’embout buccal. Évitez de forcer dessus si elle n’est pas bien placée. La batterie coulisse bien et est aimantée, ce qui facilite grandement l’emboîtement.

Fonctionnement / Réglage Température

Pour ce qui est du fonctionnement, il suffit de suivre les étapes suivantes :

1. Commencez par remplir d’eau le tube en verre, appelé Hydrotube, jusqu’à la limite indiquée par le trait noir. Le ROAM étant destiné à vaporiser des concentrés, les températures de chauffe sont nettement plus élevées et l’eau permet de refroidir la vapeur avant d’ être inhalée.

2. Replacez le tube dans sa coque, ajoutez l’embout puis la batterie.

3. Ouvrez le couvercle du four. Utiliser la petite cuillère pour déposer votre concentré dans le bol, bien au centre de préférence. Pas besoin d’en mettre beaucoup sinon vous risquez de boucher le chemin de vapeur et vous aurez du mal à tirer dessus. Le bol est plus petit que sur les vapos à herbes sèches, mais avec ces derniers vous devez ajouter un tampon à concentrés qui réduit géneralement la taille de moitié. Au final le bol du ROAM peut contenir plus de concentré que la plupart des vapos à herbes.

4. Une fois que vous avez refermé le couvercle, vous pouvez mettre l’appareil en marche en pressant 5 fois le gros bouton d’allumage. Vous verrez l’écran s’allumer. Si vous ne touchez aucun bouton pendant 10 secondes, celui-ci se met en veille.

5. Pour choisir votre température, utilisez les 2 boutons + et - situés sur le côté. Le Roam est réglé en degré Fahrenheit par défaut. Pour passer en degré Celsius, pressez simultanément le bouton d’allumage et le bouton + pendant 3 secondes. 

 La plage de température va de 315°C à 425°C, et le changement se fait par tranches de 25°C.

6. Pendant l’étape de sélection de la température, l’appareil ne chauffe pas. Pour lancer le chauffage, vous avez 2 façons de faire :

  • le chauffage automatique d’abord, qui consiste à presser le bouton d’allumage 2 fois. Un symbole de chauffe apparaît alors sur l’écran et le logo GPen se met à clignoter jusqu’à ce que la température sélectionnée soit atteinte. Quand c’est le cas, l’appareil se met à vibrer et un symbole vous indique que le bol est prêt. L’appareil restera à température pendant 30 secondes avant de vibrer à nouveau pour signifier qu’il se met en veille. Pressez de nouveau le gros bouton 2 fois pour relancer le chauffage pendant 30 secondes supplémentaires. Vous n’êtes cependant pas obligé d’attendre les 30 secondes pour arrêter le chauffage. Vous pouvez ainsi le désactiver à tout moment en pressant le gros bouton 2 fois.
  • le chauffage manuel, qui consiste a maintenir le gros bouton enfoncé pendant tout le processus de chauffe et d’inhalation, un peu comme vous le feriez avec une cigarette électronique. Vous pouvez arrêter le chauffage à tout moment en relâchant le bouton, ou attendre la veille automatique au bout de 30 secondes.

Le temps de chauffe est extrêmement rapide sur le Gpen Roam. Comptez entre 15 et 20 secondes pour atteindre n’importe quelle température.

Comme je l’ai dit précédemment, le corps du vapo ne chauffe pas beaucoup en comparaison des certains vapos a herbes sèches, et ce bien qu’il atteigne des températures nettement supérieures.

Faites toutefois très attention avec le bol amovible, qui lui peut être très chaud au bout de quelques sessions. Il est d’ailleurs écrit “caution hot” sur la partie en silicone, pour bien vous rappeler qu’il est nécessaire de laisser le vapo refroidir quelques minutes avant d’ouvrir la chambre de chauffage et de retirer le bol. Assurez-vous que le bol soit bien aligner avec le reste du vapo quand vous le replacez. Si vous voyez une croix clignoter sur l’écran, c’est que le bol est mal positionné.

Qualité vapeur et bol

Pour préserver au mieux les arômes des concentrés, le ROAM se limite a une température maximum de 425°C, quand d’autres vaporisateurs dépassent les 500°C.

Personnellement, je préfère rester à la température minimum de 315°C, qui permet de vaporiser la cire plus lentement sans irriter la gorge. La qualité de la vapeur est vraiment excellente. Le long chemin de vapeur et la filtration à travers l'eau refroidissent parfaitement la vapeur avant qu'elle n'atteigne vos lèvres. Cela permet aussi de bien faire ressortir le goût du concentré que vous utilisez.

En augmentant la température, vous obtiendrez des bouffées plus concentrées et plus de vapeur, mais ce n’est pas forcément idéal, car cela a tendance à irriter et à faire tousser.

Lorsque le goût commence à devenir un peu amer, c’est que vous arrivez à la fin de votre concentré. Vous n’aurez pas de mal à savoir quand il faut arrêter, car la différence est assez flagrante, le goût de la cire devient assez désagréable.

Batterie

Vous pouvez recharger la batterie du Roam avec le câble fourni dans le pack. L’écran LED affiche le niveau de batterie pour savoir quand le recharger. Comptez un peu moins de 1h30 pour une charge complète, ce qui n’est pas excessif comparé aux modèles à herbes sèches.

Le G Pen Roam est équipé d'une batterie interne de 1300 mah, ce qui n'est pas le meilleur choix pour un appareil de cette gamme de prix. Le temps d’utilisation est correct sans être excessivement long. Il vous permettra de faire entre 15 et 20 sessions, soit environ 45 minutes d’autonomie.

Pour économiser la batterie, en plus des 30 secondes de chauffe maximum, le vaporisateur s’éteint au bout de 5 minutes si aucune action n’a été effectuée.

Garantie et Accessoires inclus

Le G Pen Roam est assorti d'une garantie constructeur de 1 an. Il vous sera demandé de rentrer votre numéro de série sur le site officiel G Pen pour pouvoir en bénéficier. Le pack contient :

  • Le G Pen Roam
  • Un câble de chargement USB
  • Une petite cuillère à concentrés
  • Une boite de transport G Pen
  • Un mode d'emploi, en anglais uniquement

On apprécie beaucoup la housse de transport qui a la particularité d’être fabriquée à partir de chanvre. Vous trouverez différents compartiments pour y ranger vos ustensiles ainsi que vos concentrés.

Entretien

Pour l’entretien, utilisez le mode de chauffage "Max", que vous pouvez sélectionner après avoir passé la température maximum de 425°C. Celui-ci chauffe le bol à la plus haute température pour brûler tous les résidus encore présents dans le bol. Effectuez l’opération en laissant le couvercle ouvert pour que tout s’évapore.

Il se peut que l'appareil surchauffe sous ce mode. Si c’est le cas, la LED affichera un symbole "Stop" avec une main, puis l’appareil s'éteindra jusqu'à ce qu'il soit suffisamment refroidi.

Une fois les résidus brûlés et l’appareil refroidi, vous pouvez retirer le bol en quartz pour le nettoyer avec un coton-tige et, si nécessaire, de l’alcool iso. Passez également un coup de coton-tige à l’ intérieur du couvercle et de l’embout buccal.

Les concentrés sont par nature très collants, donc il est impératif de nettoyer le vapo consciencieusement après chaque utilisation. En cela, l’entretien est moins facile que sur les appareils à herbe sèche qui ne nécessitent pas un nettoyage en profondeur systématique.


Mon avis

Le G Pen ROAM étant le premier vaporisateur à concentrés que nous testons, il est difficile d’avoir un point de comparaison.Toutefois, il nous laisse avec une très bonne impression.

Le fonctionnement est simple, la conception en pièces détachables est bien pensée et la qualité de vapeur bien au rendez-vous.

Il est certes assez cher, mais pour les performances offertes, le prix n’est pas si surprenant.

9 Total Score
Vapo à concentrés puissant, facile à utiliser avec une conception intelligente unique

Un appareil qui rend l'exprérience de vaporisation extrêmement simple et permet de goûter pleinement les arômes des concentrés de cannabis.

Qualité de finition et design
9
Fonctionnalités et Réglage de températures
9.2
Portabilité
8.5
Autonomie et Batterie
7.8
Rapport Qualité / Prix
9.4
Qualité de Vapeur
9.8
PROS
  • Très ​bonne qualité de vapeur
  • ​Long chemin de vapeur et refroidissement à l’eau
  • ​Chauffage très rapide
  • ​Chargement de la batterie assez rapide ​
  • Les différents modes de chauffages sont bien pensés
  • ​Le corps ne chauffe pas trop
CONS
  • ​Appareil assez lourd et volumineux
  • ​Autonomie p​as exceptionnelle par rapport à la taille de la batterie
  • L’entretien prend un peu de temps
  • ​Le prix reste assez élevé
  • Pas​ d’instructions en français

Liens pour la France et l'Europe :

Mis à jour le

Canna Vapos