Le lien entre le cannabis et la mémoire

Le lien entre le cannabis et la mémoire

Il a été reconnu que le cannabis avait des effets sur le mécanisme du cerveau, mais son incidence sur la mémoire reste encore incertaine. Certains paradoxes demeurent, le cannabis pouvant être une solution viable dans des cas de stress post-traumatique, tout en ayant des effets néfastes sur la mémoire dans d'autres cas.

Un lien a été établi entre la consommation de cannabis et le développement du cerveau, il est donc vivement déconseillé pour les adolescents, femmes enceintes ou allaitantes, d'en consommer. Dans cette plante se trouvent des cannabinoïdes qui peuvent être toutefois utilisés pour soigner des problèmes de santé spécifiques. C'est pour cela que certains cas particuliers, même parmi les jeunes enfants, devraient avoir accès aux cannabinoïdes, notamment les enfants souffrant du syndrome de Dravet qui occasionne des crises d’épilepsie parfois critiques. L'impact de la  consommation de cannabis est intéressante bien que complexe à étudier d'un point de vue général, avec ses effets globaux sur le corps.

Le cannabis a une réelle influence sur le cerveau, mais elle variera selon les cas et les personnes. Il est nécessaire de procéder à davantage de recherches pour affiner et confirmer les conséquences du cannabis sur l'organisme.

Parlons à présent de la manière dont agit le cannabis sur le cerveau.

Des récepteurs à des substances régulatrices produites de façon naturelle par les neurones (les endocannabinoïdes), sont présents dans le cerveau. Certains circuits impliquant ces récepteurs agissent dans la régulation de la mémorisation. Ce processus est alors mis à mal par la consommation de cannabis.

​​Sur quoi le cannabis agit-il ?

Il impacte la circulation du sang dans diverses parties du cerveau : l'hippocampe, les lobes frontaux et le cervelet. Mais les cannabinoïdes présents dans le cannabis ont également un rôle « d'interrupteur biologique ». C'est à dire que les signaux électriques de notre cerveau sont affectés par leur faute. Il faut savoir qu'ils existent plusieurs plantes qui contiennent plusieurs cannabinoïdes différents, et que chacun peut avoir un effet différent sur le cerveau et la mémoire selon la personne. Les variétés de cannabinoïdes « Sativa » sont connues pour avoir des propriétés stimulantes mentalement, alors que les variétés « Indica » peuvent ralentir les fonctions du cerveau voire provoquer de la somnolence.

smoking a joint

​Quant aux effets sur la mémoire, pour bien les comprendre, il faut connaître tous les types de mémoires existants et les conséquences différentes de la consommation de cannabis sur chacune d'elles.

  • La mémoire à court terme : Habituellement, cette mémoire ne stocke les informations que temporairement pour les oublier ensuite. La perception mémorielle de l'environnement dans lequel vous vous trouvez à l'instant T est affectée par le cannabis, entravant vos interactions avec cet environnement extérieur et les rendant plus lentes. Dans le cas de troubles post-traumatiques, c'est cette propriété du cannabis qui pourra agir bénéfiquement pour un soulagement de votre douleur.
  • ​La mémoire à long terme : Dans cette mémoire sont stockés tous les souvenirs et les informations de votre vie. Cette plante peut compromettre votre capacité à vous remémorer le passé, rendant ainsi la gestion des souvenirs indésirables plus simple à contrôler. Les personnes endurant au quotidien la douleur de troubles post-traumatiques peuvent la voir diminuée par la consommation de cannabis. Cependant il faut savoir que les scientifiques n'ont toujours pas réussi à se mettre réellement d'accord sur cet aspect bénéfique de la plante.
  • Le lien entre le cannabis et la mémoire | Canna Vapos
    La mémoire verbale : Ce trouble de la mémoire est plutôt causé par la perte de concentration. Malgré des études prouvant que la mémoire des mots peut se retrouver impactée par la consommation de cannabis, il est également dit qu'un seul mot se perd par tranche de cinq années de consommation, ce qui est relativement peu et donc pas du tout dissuasif pour les consommateurs. Il est avéré, malgré tout, que sous l'emprise de cette plante, les personnes peuvent être vite déconcentrées et avoir du mal à prononcer les mots et à faire des phrases cohérentes.
  • Le lien entre le cannabis et la mémoire | Canna Vapos
    La mémoire spatiale : Des études ont montré sur le THC affecte de manière conséquente la mémoire spatiale, qui vous sert à vous repérer et vous situer dans votre environnement, en vous rappelant par exemple l'emplacement de la sortie, de l'endroit où vous avez posé vos affaires ou encore de là où vous vous trouvez vous-même. Votre vision de l'environnement immédiat n'est plus optimale.
  • Le lien entre le cannabis et la mémoire | Canna Vapos
    La mémoire de travail : Elle est étroitement liée à la mémoire à court terme. Même si certaines athlètes et sportifs ont clamé que le cannabis leur avait permis d'améliorer leurs performances, il a été prouvé par une étude récente que les consommateurs de cannabis se retrouvent avec de moins bons résultats à divers tests. Cette mémoire en particulier nous permet d'analyser les informations et situations reçues pour établir des connexions dans notre cerveau et développer notre fil de pensées. Elle nous aide à analyser, penser, apprendre, réagir aux informations reçues en permanence.

​Le cannabis se révèle être une aide efficace contre les souvenirs douloureux, voire traumatisants. Que cela soit lié à des accidents, des événements passés ou présents, ces souvenirs vous affectent directement par le biais de votre cerveau, avec des flashbacks ou une gêne soudaine provoquée par un son, une odeur, un endroit particulier... En cela, en agissant sur la mémoire du consommateur, le cannabis peut aider les personnes traumatisées à atténuer leurs souffrances et leurs souvenirs néfastes.

Le lien entre le cannabis et la mémoire
4.6 (92%) 5 votes