Boundless CFC 2.0 – Vaporisateur Entrée de Gamme

Article mis à jour le

icone-pas-cher

Portable

Conduction

Herbes

Prix abordable

2018 est une année chargée pour l’entreprise américaine Boundless Technology qui, après avoir sorti l’excellent vapo à convection Tera en début d’année, nous propose une version améliorée de son inhalateur d’entrée de gamme : le CFC 2.0.

Cette seconde itération conserve tous les points importants de la version originale, y compris le contrôle précis de la température, un écran OLED, un format de poche et un prix attractif de 90 euros. Les problèmes de surchauffe de l’embout et de fissuration du plastique présents sur la première version ont été corrigés en ajoutant une protection supplémentaire autour du four, ce qui rend l’appareil également un peu plus large.

Boundless CFC 2.0 vaporisateur à conduction pas cher

Cependant, il est de notre devoir de tempérer votre enthousiasme quand à l’arrivée du CFC 2.0 sur le marché des vaporisateurs à petit prix. Malgré ces améliorations, force est de constater que le nouvel inhalateur cannabis de Boundless est une grosse déception en matière de qualité de vapeur. Nous ne pouvons que vous déconseiller d'acheter ce modèle.

Test vidéo du Boundless CFC 2.0

Ce vapo nous a été envoyé par Vaposhop pour être testé, n'hésitez pas à nous dire si vous pensez que cela a pu influencer notre test !

Premières impressions et prise en main

La première chose que l’on remarque en tenant le Boundless CFC 2.0 dans sa main est son petit poids. Il est extrêmement léger puisqu’il ne pèse que 85 g.

C’est le vaporisateur weed le plus léger que nous ayons testé chez Cannavapos. Cela est dû essentiellement à l’utilisation du plastique comme matériau principal, ce qui donne l’impression d’avoir un appareil assez fragile et de piètre qualité. L’embout buccal est également en plastique et n’inspire guère plus la solidité, tout comme l’adaptateur pour pipe à eau (ci-dessous à gauche).

Niveau format, l’appareil est assez long, plutôt fin et de forme cylindrique, un peu comme un gros stylo. Il mesure 13,2 cm de long pour 2,8 cm de diamètre.

La chambre de chauffage est en céramique et d’une capacité de 0,2 à 0,3 g en tassant bien. Boundless avance une capacité de 0,5 g ce qui nous parait exagéré.

L’appareil est équipé d’un écran OLED avec le même affichage que sur le Tera. Il plutôt esthétique, très clair, une caractéristique que l’on apprécie toujours chez Boundless.

Comparaison avec le CFC 1

Le CFC 2.0 est un peu plus gros et plus lourd que l'original, qui avait une forme de goutte d'eau qui se rétrécissait au niveau du four et de l'embout.

A fortes températures, cette zone plus fragile pouvait créer des fissures au niveau de la coque extérieure. Le CFC 2.0 est moins fuselé et l’embout moins plat, circulaire et large. Il est conçu pour moins chauffer et devrait durer plus longtemps dans le temps, malgré la qualité peu rassurante du plastique.

Fonctionnalités / Réglage température

Pour faire fonctionner le CFC 2.0, c’est très simple. Pressez le gros bouton d’allumage 5 fois. L’appareil se mettra à chauffer automatiquement à la dernière température enregistrée.

Les deux boutons +/- vous permettent de choisir la température au degré près.

Une fois la température sélectionnée atteinte, vous verrez apparaître un petit symbole "assiette fumante" indiquant que la vapo est prêt à l’emploi.

Affichage de la temperature

Il y a un mode de veille automatique qui se déclenche au bout de 5 minutes, et un mode manuel que vous pouvez actionner en pressant 3 secondes le gros bouton de démarrage. Vous verrez alors le symbole "chaleur" disparaître et la température diminuer pendant quelques secondes jusqu’à ce que l’écran s’éteigne. Cela permet d’économiser la batterie et de ne pas chauffer les herbes pour rien. Pour reprendre la session, rappuyez 3 secondes sur le gros bouton : une pression brève pour allumer l’écran, une pression longue pour relancer le chauffage.

L’appareil chauffe rapidement, environ 30 secondes pour atteindre son maximum de 230 degrés. C’est un vaporisateur 100% à conduction comme c’est souvent le cas avec les modèles premier prix.

En pressant les boutons + et – simultanément, vous pouvez choisir en degré celsius et fahrenheit.

Garantie et accessoires inclus

Le CFC 2.0 est garanti 3 ans (90 jours sur la batterie). Le pack comprend :

Contenu de la boite du CFC 2.0
  • Le CFC 2.0
  • Un manuel d'instructions
  • Un câble de chargement USB
  • Une brosse de nettoyage
  • Un touilleur en métal
  • Deux jeux de grilles pour embout et bol
  • Un adaptateur pipe à eau

​Qualité vapeur et bol

Venons-en au sujet qui fâche : la qualité de vapeur, en terme de goût et de nuages. En cherchant un peu sur le Net pour trouver des avis sur la qualité de vapeur du CFC 2.0, il est difficile d’imaginer que nous puissions être aussi déçus.

Bien que les critiques n’encensent pas particulièrement cet aspect du vapo Boundless, la tendance générale est plutôt positive, avec une vapeur convenable voire bonne. Certains plus critiques relèvent une optimisation moyenne de l’herbe pour un résultat cohérent avec le positionnement bas de gamme du produit.

De notre côté, nous sommes nettement moins mitigés : la qualité de vapeur est vraiment décevante.

Nous avons commencé par chauffer nos herbes à 180°C. Le tirage était moyen, peu de vapeur à la sortie de l’embout, mais un bon goût tout de même. C’est au moins ça de pris !

Le problème que l’on remarque rapidement avec ce modèle, c’est le faible tirage dû à une trop forte résistance. 

bol cfc2
Trous d'aerations CFC2

Sur la face arrière du vapo, vous pouvez voir 7 petits trous d’aération disposés en cercle (photo de gauche).

En comparant le tirage avec et sans aération, en bouchant simplement les trous, on note peu de différence. Cela signifie que le tirage de base n’est pas suffisant à cause des trous certainement trop petits et pas assez nombreux.

Cela rend donc l’expérience de vaporisation assez pénible, puisqu’on se retrouve à inspirer la vapeur "comme des sourds", on se fatigue rapidement et ce pour pas grand-chose à l’arrivée. Certes, le goût est loin d’être désagréable, mais le fait de devoir forcer pour n’obtenir finalement qu’un petit nuage, voire rien du tout, nous laisse largement sur notre faim.

En montant dans les températures, vous obtiendrez plus de vapeur. A 210°C par exemple, vous pouvez produire quelques nuages convenables, mais le goût devient beaucoup moins agréable et plus irritant pour la gorge.

Globalement, on retient surtout la mauvaise optimisation de l’herbe, avec un rapport herbe/vapeur très décevant.

Le seul point positif que nous ayons trouvé à cette deuxième version du CFC, c’est qu’il ne chauffe pas ou peu, que ce soit à 180 ou 220°C. Maigre consolation.

A​utonomie

L’autonomie du CFC 2.0 a été rallongée par rapport à la version originale, et vous donne entre 5 à 10 sessions selon le réglage de votre température et la fréquence d'utilisation. Il comporte une batterie 18650 non amovible qui se charge en USB via un port situé en bas du vapo. Comptez environ 2h30 pour un chargement complet, ce qui est relativement long.

Chargement USB du CFC 2.0
Désassemblage de l'embout pour nettoyage

​Entretien

L’entretien se fait rapidement comme sur tous les appareils Boundless. L’embout buccal peut être entièrement désassemblé pour être nettoyé : bec, joint en caoutchouc et filtre en ​c​é​ra​mique ​avec grille en acier inoxydable.


​Mon avis

Vous l’aurez compris en lisant le test, il nous est difficile de vanter les avantages du Boundless CFC 2.0 tant sa qualité de vapeur médiocre lui fait défaut. C’est le facteur premier dans le choix d’un vaporisateur à herbes sèches. On ne peut donc que vous conseillez de passer à côté de ce modèle ! C'est probablement le vaporisateur le plus nul qu'il nous a été donné de tester...

Certes c’est un vapo d’entrée de gamme et la qualité de vapeur pour ce type d’appareil est bien souvent inférieure à celles des modèles plus sophistiqués et onéreux. Mais il existe actuellement de nombreux modèles de vaporisateurs pas chers qui prouvent que l’un n’est pas incompatible avec l’autre. Les modèles G Pen Pro, Xmax Starry V2 ou plus récemment le Black Mamba en sont la preuve. La résistance au tirage du CFC 2.0 est trop forte pour être appréciable. 

Si vous voulez choisir un inhalateur weed bon marché, nous ne pouvons que vous recommander un des 3 noms cités ci-dessus. Et pour 50 euros de plus, vous pouvez avoir l’AirVape X, un appareil aux performances dignes des meilleurs vapos portables à conduction offrant un excellent rapport qualité/prix.

  • Petit, léger et discret
  • Le four chauffe rapidement 
  • L'appareil ne devient pas chaud
  • Le mode veille permet d'économiser la batterie
  • Le réglage de la temperature est précis
  • Ecran OLED
  • Prix abordable
  • Ne produit pas ou peu de vapeur
  • Tirage difficile dû à une forte résistance
  • Beaucoup de plastique dans la fabrication
  • Batterie non remplaçable

-15% sur toute votre commande chez Namaste avec notre coupon Exclusif CANNAVAPOS15 ! (Durée Limitée)

Canna Vapos